Défense
Un porte-avions nucléaire de 93.000 tonnes pour la Chine ?

Actualité

Un porte-avions nucléaire de 93.000 tonnes pour la Chine ?

Défense

Les autorités chinoises envisageraient la réalisation d'un porte-avions à propulsion nucléaire. Ce grand bâtiment de 93.000 tonnes pourrait être mis en service à l'horizon 2020. Le projet, baptisé « 085 », viendrait compléter le dossier « 089 », portant sur la construction dans les 5 à 8 ans de deux porte-avions classiques de 64.000 tonnes. Dotés de deux catapultes, ils pourraient mettre en oeuvre 30 à 40 avions J-10. Ces bâtiments seraient dérivés du Varyag, le sistership non achevé du porte-avions russe Kuznetzov. Le Varyag avait été acheté en 1998 par la Chine puis remorqué en 2002 à Dalian, où des travaux ont débuté. En ce qui concerne le porte-avions nucléaire, sa conception et sa réalisation pourrait être confiées aux chantiers Jiangnan, près de Shanghai. Ses dimensions seraient très proches de celles de l'ex-porte-avions nucléaire russe Ul'yanovsk, soit plus de 300 mètres de long. Mis sur cale à Nikolaev en fin 1988, ce navire avait été finalement démoli en 1992, alors que sa coque était à 20% d'achèvement.
Avec de tels bâtiments, la marine chinoise, qui connaît un développement impressionnant depuis quelques années, quitterait définitivement son statut de flotte régionale pour accéder à celui de puissance océanique de premier rang.

Marine chinoise