Défense
Un porte-conteneurs aborde un chasseur de mines grec et le coupe en deux

Actualité

Un porte-conteneurs aborde un chasseur de mines grec et le coupe en deux

Défense
Marine Marchande

Le chasseur de mines Kallisto, de la marine grecque, a été très gravement endommagé le 27 octobre suite à une collision avec un porte-conteneurs dans le golfe de Salamine, au large du Pirée. Il s’agit du Maersk Launceston, navire de 266 mètres de long pour 37 mètres de large et d’une capacité de 4533 EVP (équivalent vingt pieds, taille standard du conteneur). Construit en 2005 et battant pavillon portugais, il appartient à la société allemande Essberger et est exploité à l’affrètement pour le compte de l’armement danois Maersk Line. Face à lui, le chasseur de mines grec de 60 mètres à la coque en matériaux composites n’a pas résisté. La moitié arrière du Kallisto, derrière la cheminée, a sombré alors que la partie avant, accusant une forte gîte sur tribord, a pu être remorquée jusqu’au port de Salamine.

 

 

 

Par chance, cette collision n’a pas fait de victime. Les 27 marins grecs présents à bord ont pu être sauvés. Deux d’entre eux ont été cependant légèrement blessés et rapidement évacués vers un hôpital militaire d’Athènes. Le Maersk Launceston, qui venait de quitter Le Pirée pour rejoindre le port turc de Canakkale, ne présente pas de dommages apparents selon son armateur. Il a participé aux opérations de secours avant d’être dérouté au Pirée, où il est immobilisé depuis dans le cadre de l’enquête. Son capitaine a été interpellé par la police grecque et fait l’objet de poursuites pour « négligence ayant entrainé un naufrage ». Les enquêteurs ont également procédé à l’audition d’autres marins du porte-conteneurs, qui compte 22 membres d’équipage.

 

Le Kallisto à Toulon en 2006 (© BERNARD PREZELIN)

Le Kallisto à Toulon en 2006 (© BERNARD PREZELIN)

 

Le Kallisto est l’un des deux anciens chasseurs de mines britanniques du type Hunt transférés à la Grèce il y a 20 ans. Mis en service en 1988, l’ex-HMS Berkeley a rejoint la marine hellénique en 2001, un an après l’ex-HMS Bicester, devenu Evropi.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.