Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande
Un porte-conteneurs de 8100 EVP coupé en deux en océan Indien

Actualité

Un porte-conteneurs de 8100 EVP coupé en deux en océan Indien

Marine Marchande

Agé de seulement cinq ans, le MOL Comfort, porte-conteneurs de 8100 EVP (équivalent vingt pieds, taille standard du conteneur) a fait naufrage hier matin à 400 milles au sud-est des côtes omanaises. Les 26 marins (11 Russes, 14 Philippins et un Ukrainien) de l'équipage sont sains et saufs. Les circonstances exactes de l'accident, le premier du genre pour un grand porte-conteneurs de construction récente, ne sont pas encore exactement connues. Le MOL Comfort, long de 316 mètres et transportant 4382 conteneurs (pour une équivalence d'environ 7200 EVP) au moment des faits, a vraisemblablement été malmené par des conditions de mer difficiles (vents violents et 7 mètres de creux) alors qu'il remontait l'océan Indien, en provenance de Singapour et à destination du port saoudien de Jeddah.

 

 

Position du MOL Comfort au moment de l'accident (DROITS RESERVES)

 

 

Une brèche se serait formée au milieu de la coque, provoquant un envahissement de capacités (ballasts ou soutes). Ne pouvant rien faire, le navire étant privé de propulsion et d'énergie, l'équipage a rapidement évacué. L'opération de sauvetage a été coordonnée par les garde-côtes indiens, qui ont dérouté plusieurs navires, notamment les Hanjin Beijing, Zim India et Yanhan Express, afin de porter secours à l'équipage. Le Yanhan Express a pu récupérer les marins, qui avaient pris place à bord d'un canot et de deux radeaux de sauvetage. Ils devraient être amenés au port sri-lankais de Colombo.

 

 

Brèche en formation, les radeaux de sauvetage sont à l'eau (DR/TWITTER)

Brèche en formation, les radeaux de sauvetage sont à l'eau (DR/TWITTER)

 

 

Selon les quelques photos prises au moment de l'accident, il semblerait que la brèche soit dûe à de gros efforts d'arc subis par la coque. On constate en tous cas une cassure nette sur toute la largeur et la hauteur de la coque. Il est encore difficile de dire s'il s'agit d'une défaillance structurelle du navire ou si l'accident est imputable à une mauvaise répartition de la cargaison, qui aurait eu pour conséquence une mauvaise répartition des efforts.

 

 

Effort d'arc provoqué par le train de houle (DROITS RESERVES)

Effort d'arc provoqué par le train de houle (DROITS RESERVES)

 

 

Sur zone, la situation est en cours d'évaluation. Un officier de communication de la Vème flotte américaine, basée à Bahreïn, faisait état hier d'un navire « en train de couler avec sa partie arrière encore visible et en feu ». Il précisait également qu'il y avait une « quantité considérable d'hydrocarbures sur l'eau, ainsi que de très nombreux conteneurs flottant et dérivant ». En plus des dommages écologiques probables de cette pollution, les boites et leur contenu constituent également un risque environnemental, mais aussi un danger pour la navigation, d'autant qu'ils vont sans doute s'éparpiller sur une large zone.

 

 

Le navire est coupé en deux (DR/TWITTER)

Le navire est coupé en deux (DR/TWITTER)

 

 

Le MOL Comfort, ancien APL Russia, appartient au très réputé armement japonais Mitsui OSK Lines. Il a été construit en 2008 dans les chantiers japonais Mitsubishi de Nagasaki et présente un historique vierge de tout incident. Affecté à la ligne Europe-Asie de MOL, il faisait régulièrement escale au Havre. Dix autres porte-conteneurs du même type, appartenant aux armements APL et MOL, ont été construits entre 2007 et 2013. Deux autres doivent être livrés dans les semaines à venir.

 

 

 

 

Accidents, pollutions