Défense
Un porte-hélicoptères d’assaut de l'US Navy ravagé par un incendie

Actualité

Un porte-hélicoptères d’assaut de l'US Navy ravagé par un incendie

Défense

Le feu n’était toujours pas maîtrisé hier sur l’USS Bonhomme Richard (LHD 6), sixième des huit porte-hélicoptères d’assaut américains du type Wasp. Victime depuis dimanche 12 juillet d’un violent incendie, le bâtiment se trouvait en arrêt technique dans la base navale de San Diego. Le dernier bilan fait état de 59 blessés, 36 marins et 23 civils, la plupart incommodés par les dégagements de fumées. Pour lutter contre cet incendie, de très importants moyens ont été mobilisés, depuis le quai avec les pompiers mais également depuis le port avec l’intervention de plusieurs remorqueurs équipés de lances à eau. Face à l’ampleur du sinistre, qui ravage les ponts intérieurs mais aussi une partie de l’îlot, l’US Navy a décidé de compléter le dispositif avec des hélicoptères Seahawk équipés en bombardiers d’eau grâce à une nacelle souple pouvant contenir 2000 litres. Le LHD 6, dont le mât avant a fini par s’effondrer, a subi des dégâts considérables et lundi déjà, des responsables de la flotte américaine craignaient qu’il soit trop endommagé pour être réparé.

 

L'USS Bonhomme Richard le 23 mars dernier en arrêt technique à San Diego (©  JEAN-CLAUDE BELLONNE)

L'USS Bonhomme Richard le 23 mars dernier en arrêt technique à San Diego (©  JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le 12 juillet (©  US NAVY)

Le 12 juillet (©  US NAVY)

Le 12 juillet (©  US NAVY)

Le 12 juillet (©  US NAVY)

Le 12 juillet (©  US NAVY)

Le 12 juillet (©  US NAVY)

Le 13 juillet (©  US NAVY)

Le 13 juillet (©  US NAVY)

Le 13 juillet (©  US NAVY)

Le 13 juillet (©  US NAVY)

Le 13 juillet (©  US NAVY)

Le 13 juillet (©  US NAVY)

Le 13 juillet (©  US NAVY)

Le 13 juillet (©  US NAVY)

Le 13 juillet (©  US NAVY)

Le 13 juillet (©  US NAVY)

 

Mis en service en 1998, l’USS Bonhomme Richard mesure 257 mètres de long pour 32 mètres de large et affiche un déplacement de plus de 41.000 tonnes en charge. Armé par 1070 membres d’équipage, il peut accueillir 1700 Marines et leur matériel (dont des chars) projetés au moyen d’engins de débarquement (chalands ou LCAC). Le groupe aérien comprend une trentaine d’aéronefs, dont des avions à décollage court et appontage vertical, deq convertibles et hélicoptères.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

US Navy / USCG