Vie Portuaire
Un premier bilan de la réforme des Grands Ports Maritimes

Analyse

Un premier bilan de la réforme des Grands Ports Maritimes

Vie Portuaire

Dans un secteur de plus en plus compétitif, les ports français pâtissent d'un positionnement défavorable au regard de leurs concurrents européens. C'est dans ce contexte que les pouvoirs publics français ont opéré une totale réorganisation portuaire au travers de la loi de décentralisation de 2004 pour les ex-Ports d'Intérêt National et de la loi portant réforme portuaire de 2008 instaurant les Grands Ports Maritimes. Ce dernier plan de relance des grands ports français, clarifiant les missions de chaque acteur, s'articule autour de trois leviers : modernisation de la gouvernance, transfert de l'exploitation des terminaux vers le secteur privé et promotion de la logistique intermodale. Ce mois-ci, nos partenaires de l'Institut Supérieur d'Economie Maritime (ISEMAR) dressent un premier bilan de la réforme de 2008. Premiers points de vue choisis sur un processus en cours.

LIRE LA NOTE DE SYNTHESE : La réforme des Grands Ports Maritimes. Premier bilan
_______________________________________________

(*) L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

- Ecoutez l'Interview de Paul Tourret, directeur de l'ISEMAR


ISEMAR - Notes de synthèse et actualités