Nautisme
Un quatrième hall en projet pour le chantier Multiplast

Actualité

Un quatrième hall en projet pour le chantier Multiplast

Nautisme

Le chantier vannetais Multiplast, notamment spécialisé dans les bateaux de course, va construire un quatrième hall pour y concentrer la fabrication de ses pièces industrielles. Car depuis plusieurs années, l'entreprise a opéré une diversification en appliquant à l'industrie son haut savoir-faire dans le domaine des matériaux composites : une production qui représente aujourd'hui un quart de son chiffre d'affaires.

Des pièces pour Airbus

Il devenait de moins en mois facile de faire cohabiter, sur les trois halls actuels (4.500  m²), cette activité en pleine expansion et la production de bateaux de compétition, domaine qui a permis à Multiplast de se tailler une réputation planétaire. L'idée d'un quatrième hall a donc fait son chemin. Avec ses 800  m² (R + 3), il sera un peu plus petit que les trois premiers (1.500  m² chacun). Il trouvera sa place derrière le bâtiment historique de Multiplast. L'appel d'offres sera lancé courant avril et la livraison du bâtiment est attendue pour début 2016. Ce bâtiment (un investissement de plus de 2,5 M€) sera équipé d'un four, et d'un pont roulant indispensable pour la fabrication des structures de radars, radômes, antennes et pièces d'entrée de réacteurs pour avions. « Ce nouveau bâtiment sera soumis à la certification Iso 9001, indique Yann Penfornis, directeur général de Multiplast. L'objectif est de fabriquer des pièces aéronautiques en série pour Airbus ».

105 salariés

Ce nouveau bâtiment accueillera également la direction et les services, actuellement installés dans les locaux attenants à l'un des trois méga-halls. Des locaux qui ne resteront pas vides, puisque Multiplast va y installer son nouveau réfectoire, son infirmerie, son centre de formation et les locaux sociaux, devenus trop petits avec l'augmentation des effectifs de l'entreprise. « Nous sommes aujourd'hui 105 salariés, dit Yann Penfornis. Nous essayons de garder l'esprit compagnon, même si c'est moins facile à 100 qu'à 50. Mais nous y sommes attachés ». Des effectifs qui pourraient encore grimper puisque la réalisation du nouveau bâtiment et le développement de la production de pièces industrielles devraient générer une vingtaine d'embauches supplémentaires ! « Nous recherchons essentiellement des ouvriers prototypistes spécialisés dans le composite », précise le directeur général.

Mise à l'eau de Vitalia, ex Orange

En attendant, la branche bateau de compétition reste florissante. « Le carnet de commandes se remplit pour 2016, se réjouit Yann Penfornis. Il y aura un à trois nouveaux ponts de voiliers pour la Volvo Race et un projet de grand trimaran dont la construction devrait démarrer fin 2015 ». L'ex-« Orange », rebaptisé « Vitalia 2 », sera mis à l'eau le vendredi 17 avril après quatorze mois de travaux pour transformer ce pur-sang des mers en bateau de croisière très confortable et très rapide pour François Bich. Le bateau sera ensuite basé près d'Hyères, dans le Var. Deux autres bateaux, des Imoca pour le Vendée Globe de novembre 2016, seront également mis à l'eau courant 2015 : « Gitana 15 », pour Sébastien Josse, au mois de juin ; et « Saint-Michel-Virbac », pour Jean-Pierre Dick, au mois d'août.

 

Un article de la rédaction du Télégramme