Marine Marchande
Un rapport de la Banque mondiale hostile au GNL

Actualité

Un rapport de la Banque mondiale hostile au GNL

Marine Marchande

Comment décarboner le transport maritime ? En évitant de soutenir le GNL, au profit de l’ammoniac et de l’hydrogène, tranche une cinglante série de rapports de la Banque mondiale (BM), publiés mi-avril. Dans deux études, suivies de recommandations à l’adresse des décideurs politiques, l’institution financière explore les solutions à apporter pour décarboner le transport maritime avec des experts de l’University Maritime Advisory Services (UMAS).

Avantage à l’ammoniac

Dans un premier rapport, la BM se penche sur le potentiel des carburants alternatifs dans les pays en voie de développement, examinant biocarburants, hydrogène, ammoniac et carburants synthétiques à base de carbone. Pour les auteurs, ammoniac et hydrogène verts (issus d’énergies renouvelables) présentent l’équilibre le plus avantageux en ayant tenu compte des « émissions de gaz à effets de serre du cycle de vie des carburants, des facteurs environnementaux plus large