Défense
Un ravitailleur égyptien en escale à Toulon

Actualité

Un ravitailleur égyptien en escale à Toulon

Défense

C'est l’un des derniers témoins de l’époque de la marine allemande du temps des ex-RFA et RDA. Le ravitailleur égyptien Shalatein, ex-Glücksburg, a fait escale à Toulon, où il s’est amarré au quai d’honneur. Un navire qui semble bien entretenu, à l’allure très particulière avec ses lignes typiques de la construction navale dans les années 50 et 60.

Mis sur cale en 1965 au chantier Flensburger, le Glücksburg est entré en service dans la Bundesmarine trois ans plus tard. Il faisait partie des 8 ravitailleurs polyvalents du type 701 construits pour la flotte de la République Fédérale Allemande (RFA). Ce bâtiment a été transféré en 2002 à l’Egypte, qui l’a remis en service l’année suivante.

 

 

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Long de 114 mètres pour une largeur de 13.2 mètres et un déplacement de plus de 3600 tonnes en charge, le Shalatein est armé par un équipage de 80 hommes. Capable d’atteindre la vitesse de 17 nœuds et disposant pour son autodéfense de quatre canons de 40mm en deux ensembles jumelés, il peut embarquer 640 tonnes de combustible, 200 tonnes de munitions, 100 tonnes de pièces de rechange et 160 tonnes de vivres et d’eau douce (sources Flottes de Combat).

Il ne reste aujourd’hui plus aucun ravitailleur de ce type en service dans la marine allemande. En dehors de celui-ci, transféré à l’Egypte, d’autres poursuivent leur activité en Colombie (Cartagena de Indias, ex-Lüneburg et Buenaventura, ex-Nienburg), en Grèce (Axios, ex-Coburg et Aliakmon, ex-Saarburg) et en Uruguay (General Artigas, ex-Freiburg).

 

 

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Shalatein à Toulon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)