Croisières et Voyages
Un repreneur chinois pour l’Aegean Paradise

Actualité

Un repreneur chinois pour l’Aegean Paradise

Croisières et Voyages

Selon la China Cruise and Yacht Association, citée par Cruise Industry News, le paquebot Aegean Paradise aurait été vendu à un investisseur chinois. Celui-ci l’exploiterait au départ de Shanghai au profit d’une nouvelle compagnie de croisière, baptisée Diamond Cruise. Le vieux navire, actuellement à Singapour, va bénéficier d’une rénovation et sera mis aux standards de son nouvel opérateur, qui a semble-t-il l’intention d’investir massivement dans la croisière.

Reste maintenant à voir si cette nouvelle tentative locale sera plus heureuse que celle de la compagnie chinoise HNA Cruises, qui exploitait depuis 2013 l’Henna (223 mètres, 47.200 GT, 1500 passagers), mis en service en 1986 sous le nom de Carnival Jubilee. Un vieux navire qui n’a pas résisté à la concurrence des armateurs occidentaux, qui se développement fortement sur le marché asiatique avec des bateaux de plus en plus gros et récents. HNA Cruises, qui a également affrété l’Aegean Paradise entre 2011 et 2015, a jeté l’éponge le mois dernier après plusieurs années de pertes.

A peine plus récent que l’Henna, l’Aegean Paradise, construit à Tokyo et livré en 1990 à Japan Cruise Line, mesure 174 mètres, présente une jauge de 23.300 GT et peut accueillir 650 passagers. Une petite capacité qui peut constituer un atout - puisque rare sur le marché chinois - avec le développement d’un produit relativement haut de gamme si le bateau est sérieusement remis à neuf. 

 

Du temps du Delphin Voyager (© : MICHEL FLOCH)

Du temps du Delphin Voyager (© : MICHEL FLOCH)

Croisière - Informations générales