Défense
Un simulateur pour l'hélicoptère Lynx

Actualité

Un simulateur pour l'hélicoptère Lynx

Défense

Le Centre d'Entraînement et d'Instruction de la base aéronavale de Hyères inaugurera demain un simulateur d'hélicoptère Lynx. Mis au point par Thales, cet équipement permettra « d'assurer l'entraînement des pilotes avec un haut niveau de réalisme et une grande maîtrise des risques, y compris dans les situations particulièrement difficiles », indique la Marine nationale. Ce simulateur de mission proposera de nombreux scénarios tactiques pouvant être réalisés par les équipages. Les images de synthèse grâce auxquelles les conditions météo et l'environnement maritime sont très fidèlement reproduits, ainsi que la cabine de pilotage montée sur vérins hydrauliques, recréent un environnement très proche des conditions de vol réel. « Le simulateur Lynx prolonge efficacement les missions de vol réel en permettant aux pilotes et instructeurs de se retrouver volontairement dans des situations critiques afin d'améliorer le plus possible la sécurité des vols et d'assurer le bon déroulement des missions opérationnelles ».

Economiser le potentiel des appareils

Les passages en simulateurs présentent également l'avantage de réduire de manière significative le nombre d'heures de formation en vol réel. Outre l'aspect économique, qui permet d'économiser du carburant, cette méthode évite de puiser dans le potentiel des appareils. Hélicoptère franco-britannique, le WG 13 Lynx a, en effet, été mis en service à partir de 1979. Des 38 machines en parc dix ans plus tard, il n'en reste plus aujourd'hui que 30 en service, dont seulement 19 en ligne. Ces hélicoptères de lutte anti-sous-marine embarquent principalement sur les frégates du type Tourville et Georges Leygues. Ils doivent être remplacés, tout comme les 7 Super Frelon encore en état de voler, par 27 NH 90. Le premier exemplaire de l'hélicoptère européen sera livré en 2008 pour une mise en service en 2009. Ces machines rejoindront les nouvelles frégates, au fil de leurs admissions au service actif, en commençant par les Forbin et Chevalier Paul, puis à partir de 2011/2012 sur les frégates multi-missions (FREMM).
___________________________________________________

- Voir la fiche technique des frégates du type Tourville

- Voir la fiche technique des frégates du type Georges Leygues

- Voir la fiche technique des frégates Forbin et Chevalier Paul

- Voir la fiche technique des FREMM




Marine nationale