Défense
Un SNA britannique équipé d’un DDS à Brest
ABONNÉS

Actualité

Un SNA britannique équipé d’un DDS à Brest

Défense

Après le HMS Astute en novembre dernier, le HMS Arftul, un autre des nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque britanniques, est apparu mercredi en rade de Brest. Avec une particularité intéressante puisque le bâtiment embarque actuellement un Dry Deck Shelter (DDS), module installé derrière kiosque et conçu pour abriter du matériel destiné aux opérations spéciales (équipement dont seront aussi équipés les SNA français du type Barracuda).

 

SNA britannique sans DDS, ici le HMS Astute à Brest en novembre dernier (© : MICHEL FLOCH)

SNA britannique sans DDS, ici le HMS Astute à Brest en novembre dernier (© : MICHEL FLOCH)

 

Ce caisson cylindrique étanche d’une douzaine de mètres de long pour 3 mètres de diamètre est conçu pour accueillir un mini-sous-marin (SDV) ou tous les équipements, dont des tracteurs sous-marins, pour une unité de nageurs de combat. Amovible et relié par un sas à travers la coque épaisse à l’intérieur du SNA, ce dispositif est interchangeable entre bâtiments, le module pouvant être rapidement installé ou débarqué, que ce soit dans un port base ou éventuellement en mer, sachant que le système est aérotransportable. 

Ce nouveau DDS, aussi appelé au Royaume-Uni Special Forces Playload Bay (SFPB) a été développé par BAE Systems dans le cadre du programme Chalfont. Il succède au DDS Alamanda qui équipait précédemment les SNA du type Trafalagar, que les Astute remplacent. En 2018, on notera par ailleurs que trois nouveaux SDV du type Mk11 (de conception américaine) ont été commandés afin de remplacer nombre pour nombre les unités du type Mk8.

Pour mémoire, la Royal Navy va se doter de sept nouveaux SNA construits par BAE Systems au chantier de Barrow in Furness. Le premier, le HMS Astute, a été livré en 2010. Il a été suivi en 2013 par l’Ambush puis en 2016 par l’Artful. L’Audacious devrait les rejoindre cette année puis ce sera au tour, en 2020 et 2022, des Anson et Agamemnon. Le septième et dernier sous-marin de cette série, qui sera baptisé Agincourt, doit rallier la flotte en 2024.

Les Astute sont les plus grands SNA réalisés jusqu’ici en Europe. Ils présentent une longueur de 97 mètres et un déplacement de 7800 tonnes en plongée. Capables d’atteindre la vitesse de 29 noeuds, ils sont armés par un équipage de 98 sous-mariniers et peuvent mettre en oeuvre des forces spéciales (logements pour 11 passagers). Dotés de 6 tubes de 533mm, ils embarquent jusqu'à 38 armes (torpilles Spearfish et missiles Tomahawk). 

 

Royal Navy