Défense
Un sous-marin et un TCD américains entrent en collision

Actualité

Un sous-marin et un TCD américains entrent en collision

Défense

C'est le kiosque penchant sur tribord (voir photo) que le sous-marin nucléaire d'attaque USS Hartford (SSN 768) a rejoint samedi le port de Bahreïn. La veille, dans le détroit d'Ormuz, le SNA était entré en collision avec un autre bâtiment américain, le transport de chalands de débarquement USS New Orleans (LPD 18). Une quinzaine de marins ont été blessés dans cet abordage involontaire. Soutes de carburant perforées suite à la collision, Le TCD a perdu quelques 100.000 litres de gasoil avant de rejoindre, lui-aussi, le port de Bahreïn. Les causes de l'accident n'ont pas, pour le moment, été précisées par l'US Navy, qui indique qu'une enquête est en cours. Semble-t-il assez sérieusement endommagé, du moins au niveau du massif, le Hartford a été visité dès son arrivée à quai par des ingénieurs et spécialistes, qui devront déterminer l'étendue des dégâts et des travaux à entreprendre. Selon la Navy, les installations nucléaires du SNA n'ont pas souffert.
Mis en service en 1994, ce bâtiment est l'un des plus récents SNA du type Los Angeles. Long de 110 mètres pour un déplacement de 6927 tonnes en plongée, il peut embarquer 38 torpilles et missiles de croisière Tomahawk.
Du type San Antonio, le New Orleans est, quant à lui, opérationnel depuis 2007. Ce grand TCD de 208 mètres affiche un déplacement de 25.300 tonnes en charge.

US Navy / USCG