Défense
Un sous-marin indien du type Kilo coule dans le port de Bombay

Actualité

Un sous-marin indien du type Kilo coule dans le port de Bombay

Défense

Le Sindhurakshak, l’un des dix sous-marins indiens du type Kilo, a coulé dans le port de Bombay (Mumbai) le 14 août. Le bâtiment, qui se préparait à partir en mission, a été victime d’une série d’explosions provoquant son naufrage. Dix-huit marins ont trouvé la mort. Les premiers éléments de l’enquête évoquent une déflagration dans le compartiment des armes, où 18 torpilles et missiles antinavires étaient stockés sur des berceaux (12) et dans les tubes (6), un missile Klub-S ayant même été éjecté d’un tube. Une mauvaise manipulation pourrait être à l’origine du drame, ou encore l’explosion d’un réservoir à oxygène d’une torpille.  Une commission d’enquête a été mise en place afin de faire la lumière sur cet accident.

Bâtiment relativement récent, puisque mis en service en 1997, le Sindhurakshak avait achevé l’hiver dernier une importante modernisation en Russie (où les Kilo ont été conçus et construits), où il est resté en chantier durant plus de deux ans. Long de 72.6 mètres pour un déplacement de 3075 tonnes en plongée, ce sous-marin à propulsion conventionnelle était armé par un équipage de 52 hommes.  

 

 

Sous-marin indien du type Kilo (© : M. NITZ - COLLECTION FLOTTES DE COMBAT)

Sous-marin indien du type Kilo (© : M. NITZ - COLLECTION FLOTTES DE COMBAT)

Marine indienne