Défense
Un sous-marin japonais heurte un navire de commerce

Actualité

Un sous-marin japonais heurte un navire de commerce

Défense

Le sous-marin japonais Soryu est entré hier matin en collision hier avec un vraquier à une cinquantaine de kilomètres du cap d’Ashizuri, sur l’île de Shikoku. Trois membres d’équipage bâtiment ont été légèrement blessés, aucune victime n’étant à déplorer sur le navire de commerce. Ce dernier serait l’Ocean Artemis, de 229 mètres de long et 93.000 tonnes de port en lourd construit en 2010 et immatriculé à Hong Kong. Il était parti de Dongjiakou près de Qingdao (Chine) le 5 février et faisait route vers le port nippon de Mizushima, où il devait arriver hier. En exercice au moment de l’accident, le Soryu, un sous-marin de 84 mètres et 4200 tonnes en plongée mis en service en 2009, a apparemment heurté le vraquier alors qu’il remontait (ou se trouvait) à l’immersion périscopique, sachant que le tirant d’eau du navire marchand peut atteindre près de 15 mètres à pleine charge. Les images du Soryu prises par les garde-côtes japonais montrent des dégâts sur le massif, manifestement heurté sur tribord, ses barres de plongée ainsi qu’au niveau des mâts. Toujours en état de naviguer, le Soryu a pu rentrer en naviguant en surface.

 

Le Soryu survolé par un avion des garde-côtes japonais (© JAPAN COAST GUARD)

Le Soryu survolé par un avion des garde-côtes japonais (© JAPAN COAST GUARD)