Défense
Un sous-marin russe gravement endommagé par un incendie

Actualité

Un sous-marin russe gravement endommagé par un incendie

Défense

En arrêt technique dans la région du Mourmansk, au nord-ouest de la Russie, le sous-marin nucléaire lanceur d'engins Ekaterinburg a été victime, le 29 décembre, d'un grave incendie. Le feu, qui s'est déclaré en fin de journée, a ravagé la coque externe du bâtiment toute la nuit, avant d'être finalement maitrisé. Pour stopper les flammes, qui ont apparemment consumé le revêtement anéchoïque (couche de caoutchouc destinée à atténuer les bruits rayonnés), les Russes sont parvenus à immerger une partie du SNLE. D'après les autorités, il n'y aurait pas de risque nucléaire, le réacteur assurant la propulsion de l'Ekaterinburg n'ayant pas été touché alors que le bâtiment, en arrêt technique, n'embarquait pas de missile balistique.
Durant l'incendie, une partie de l'équipage serait restée à bord du sous-marin afin d'éviter que le feu de se propage à l'intérieur. Tous seraient sains et saufs. En revanche, 9 pompiers ont été intoxiqués, plus de 400 soldats du feu ayant été engagés dans la lutte contre cet incendie.
Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cet accident, qui aurait pu débuter avec l'embrasement de poutres de soutien en bois. Quant à l'Ekaterinbourg, il nécessite d'importants travaux afin d'être remis en état. Ordonnées par le président Medvedev, les réparations devraient durer un an.

SNLE du type Delta IV  (© : MARINE RUSSE)
SNLE du type Delta IV (© : MARINE RUSSE)

Mis en service en 1985 et modernisé en 2003, l'Ekaterinburg est le second des 6 SNLE du type Delta IV. Long de 166 mètres pour un déplacement de 13.500 tonnes en plongée, ce sous-marin dispose, pour son autodéfense, de 6 tubes de 533mm permettant de lancer des torpilles lourdes et missiles antinavire. L'armement nucléaire comprend 16 missiles SS- N-23 Sineva, d'une portée de plus de 10.000 kilomètres.
Pour mémoire, la force stratégique russe aligne 6 SNLE du type Delta IV et 5 SNLE du type Delta III, ces derniers devant être les premiers à être remplacés par les nouveaux sous-marins du type Borei (8 sont prévus) dont la tête de série, le Yuriy Dolgorukiy, vient d'achever ses essais et est prêt à entrer en service avec le nouveau missile Bulava.

Marine russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie