Défense
Un SSGN américain en Corée du sud

Actualité

Un SSGN américain en Corée du sud

Défense

Alors que la tension est forte entre le régime de Pyongyang et Washington, la marine américaine a médiatisé l’escale du sous-marin nucléaire lance-missiles de croisière USS Michigan dans le port sud-coréen de Busan, où il est arrivé le 25 avril. L’US Navy précise que le bâtiment conduit un déploiement de routine dans cette zone mais, bien entendu, c’est aussi une manière de montrer que la flotte américaine ne dispose pas uniquement, dans cette région, d’une force de projection aéronavale.

Long de 170 mètres et affichant un déplacement de près de 19.000 tonnes en plongée, l’USS Michigan, ancien sous-marin nucléaire lanceur d’engins du type Ohio, a été converti dans les années 2000, comme trois autres de ses sisterships. Depuis sa refonte, il a abandonné les 24 missiles balistiques Trident dont il était doté depuis sa mise en service en 1982. En lieu et place, ont été installés des lanceurs verticaux pour 154 Tomahawk, capables de neutraliser des cibles terrestres situées à plus de 1500 km. Le bâtiment a également été doté d’équipements pour la mise en œuvre de forces spéciales, notamment des mini-sous-marins.

Les SSGN, qui disposent donc d’une capacité de frappe en profondeur considérable, ont été imaginés pour intervenir en premier, en détruisant grâce à une frappe massive de missiles de croisière les centres de commandement adverses, ainsi que les systèmes de défense, comme les stations radars et batteries antiaériennes. Un concept utilisé notamment pendant l’intervention en Libye, en 2011, lorsqu’un SSGN américain avait neutralisé de nombreuses installations des forces du colonel Kadhafi, ouvrant la voie à l'aviation.

Alors que le groupe aéronaval emmené par le porte-avions USS Carl Vinson est finalement revenu en direction de la péninsule coréenne et doit effectuer en cette fin de semaine des exercices avec les forces navales de Séoul, l’annonce de l’escale de l’USS Michigan à Busan participe bien entendu de la pression mise par les Etats-Unis sur la Corée du nord.

On notera enfin que les forces américaines ont livré mercredi en Corée du sud les premiers éléments du systèmes THAAD, qui doit permette d'offrir un bouclier contre les missiles balistiques nord-coréens. 

 

US Navy / USCG