Divers
Un Super Frelon porte secours à un chalutier à près de 300 km de Brest

Actualité

Un Super Frelon porte secours à un chalutier à près de 300 km de Brest

Divers

Samedi soir, vers 20h30, le chalutier de 28 mètre Bara Lodenn, immatriculé au Guilvinec, a signalé au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage(CROSS) de Corsen qu'un de ses cinq membres d'équipage était victime d'un malaise. Après consultation du SAMU de coordination médicale en mer (SCMM) de Toulouse, le CROSS a décidé de conduire une évacuation sanitaire du marin indisposé. Le Bara Lodenn était alors en pêche à 310 km à l'ouest de Brest, soit hors de portée des Super Frelon, hélicoptères à long rayon d'action de la Marine nationale. Le CROSS a donc demandé au chalutier de suspendre ses opérations de pêche et de se rapprocher à environ 270 km de Brest, afin d'être à portée d'hélicoptère vers minuit. A 21h10, un Super Frelon médicalisé a décollé de la base de Lanvéoc (Finistère) en direction du bateau, vers lequel il a été guidé par un avion de sauvegarde maritime Falcon 50M. L'appareil avait décollé de la base de Lann-Bihoué (Morbihan) pour cette mission. L'hélicoptère a atteint le Bara Lodenn vers 00h10. Il a alors hélitreuillé le marin, avant de le rapatrier vers l'hôpital de la Cavale Blanche à Brest vers 01h35. De son côté, le chalutier a repris ses activités.

A bord du Super Frelon pendant l'opération (© : MARINE NATIONALE)
A bord du Super Frelon pendant l'opération (© : MARINE NATIONALE)

En attendant l'arrivée du NH90...

L'intervention menée samedi soir montre une fois de plus la nécessité de disposer d'hélicoptères à long rayon d'action pour mener des opérations de sauvetage hauturier, ce que ne peuvent pas faire des hélicoptères comme le Dauphin, le Lynx, ou les EC 225 de la sécurité civile. Pour mener à bien cette mission, la marine s'appuie depuis bientôt quarante ans sur les Super Frelon. Ces appareils, vieillissants, ne sont plus que quelques uns en service au sein de la flottille 32F. Ils devaient être remplacés, au début des années 2000, par le NH90. Mais le programme du nouvel hélicoptère a pris beaucoup de retard, au point que l'aéronautique navale s'est trouvée confrontée, l'an passé, à des ruptures capacitaires (le parc de Super Frelon étant trop réduit pour servir simultanément l'entrainement, la formation et l'alerte opérationnelle). Dans l'attente du NH90, la marine a reçu le renfort, fin 2008, d'un hélicoptère Caracal de l'armée de l'Air. Ce supplétif doit permettre de maintenir une capacité de sauvetage au large, en attendant l'arrivée des nouvelles machines.

A bord du Super Frelon pendant l'opération (© : MARINE NATIONALE)
A bord du Super Frelon pendant l'opération (© : MARINE NATIONALE)

Le Bara Lodenn vu du Super Frelon  (© : MARINE NATIONALE)
Le Bara Lodenn vu du Super Frelon (© : MARINE NATIONALE)

SNSM | Toute l'actualité de la société nationale de sauvetage en mer Aéronautique navale | Toute l'actualité des aéronefs et flottilles de la marine