Marine Marchande

Actualité

Un supertanker de 318.000 tonnes aux mains des pirates

Marine Marchande

C'est la plus grosse prise de l'histoire de la piraterie. Loin d'être échaudés par les menaces des pays occidentaux, les pirates somaliens viennent de prouver qu'il sera très difficile de mettre un terme à leur activité au nord de l'océan Indien. Dimanche, ils se sont emparés du Sirius Star, un supertanker flambant neuf battant pavillon libérien. Les 25 membres d'équipage (19 Philippins, 2 Britanniques, 2 Polonais, un Croate et un Saoudien) sont retenus en otage. Du type Very Large Cruide Carrier (VLCC), ce navire, lancé en mars dernier par les chantiers coréens Daewoo, est la propriété de Vela International Marine, filiale du groupe saoudien Aramco. Long de 332 mètres pour une largeur de 58 mètres, le Sirius Star affiche un port en lourd de 318.000 tonnes. Plein au moment de l'attaque, le supertanker embarque l'équivalent de 2 millions de barils de pétrole, soit une valeur marchande de 250 millions de dollars.
Le navire, très précieux donc, n'a pas été détourné dans le golfe d'Aden, où de nombreuses attaques se sont récemment produites, ni devant les côtes somaliennes, mais au large de la Tanzanie, à 450 nautiques (800 km) au sud-est de Mombasa, au Kenya. De l'aveu même de la marine américaine, le rayon d'action des pirates est surprenant et même inquiétant. En effet, une telle portée offre toute latitude aux pirates pour lancer leurs assauts loin des zones où se sont déployés les bâtiments militaires chargés de protéger l'important trafic commercial croisant dans la région. Alors que l'amiral américain Mike Mullen s'est dit « abasourdi par la portée » de l'attaque, le lieutenant Christensen, porte-parole de la Vème flotte US, a estimé que le détournement du pétrolier marquait un « changement fondamental » dans les capacités des pirates à agir loin de leurs bases.
Après avoir remonté la côte, le Sirius Star a été ancré hier, en fin d'après-midi, au large du port somalien d'Harardere, au nord de Mogadiscio. Les pirates ont réclamé une rançon pour mettre fin à leur action.

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime