Marine Marchande
Un vraquier coupé en deux devant Richard’s Bay

Actualité

Un vraquier coupé en deux devant Richard’s Bay

Marine Marchande
Le mois d’août a été particulièrement agité sur les côtes sud-africaines. Le 8 août, le Kiani Satu, un vraquier transportant 15.000 tonnes de riz s’est échoué sur la plage de Buffels Bay, près de Knysna. Le navire, pris dans le mauvais temps, a été drossé à la côte après une avarie de propulsion. Son équipage a été rapidement évacué et une équipe de sauvetage de Smit a réussi à remettre le navire à l’eau, le mercredi 21 août. Celui-ci n’a cependant pas résisté longtemps puisque il a coulé quelques heures plus tard à une centaine de milles de la côte. Des traces de pollution ont été constatées dans cette zone particulièrement sensible.
 
 
Le Kiana Satu avant son déséchouage ( 
Le Kiana Satu avant son déséchouage ( © NSRI)
 
 
Quasiment au même moment, le lundi 19 août, c’est un gros vraquier panaméen, le Smart (273 mètres de long), avec 147 650 tonnes de charbon à son bord, qui s’est échoué sur un banc de sable alors qu’il appareillait du port de Richard’s Bay à destination de la Chine. L’équipage a été évacué 90 minutes après l’échouement et que trois remorqueurs aient tenté, en vain, de le secourir. Pris dans de grosses conditions météo, le navire s’est cassé en deux quelques heures plus tard. Depuis, l’Afrique du Sud a lancé la plus grosse opération de sauvetage maritime de son histoire. Les compagnies Smit et Subtech sont déjà à pied d’œuvre, 2 remorqueurs et une grue sont sur place. Le Fairmount Glacier a appareillé du Cap pour les rejoindre. Les opérations de pompage des 1769 tonnes de fuel et 129 tonnes de gas-oil sont prioritaires, il n’y a pas encore de trace de pollution. 
 
 
Le Smart en train de se fissurer en deux ( 
Le Smart en train de se fissurer en deux ( © NSRI)
 
 
 
La cassure ( © NSRI)
La cassure © NSRI)
 
 
( 
© NSRI)
 
Accidents, pollutions