Marine Marchande
Un vraquier perd une partie de sa cargaison au large d'Ouessant

Actualité

Un vraquier perd une partie de sa cargaison au large d'Ouessant

Marine Marchande

Le Socol 2 a accosté, vendredi, au port de commerce de Brest, où une inspection a été menée par le Centre de Sécurité des Navires. La veille, le cargo, battant pavillon maltais, avait signalé au CROSS Etel avoir perdu une partie de sa cargaison, soit 800 à 1000 m3 de paquets de planches de bois, longues de 5 mètres. Se trouvant à 150 kilomètres dans le sud ouest de l'île d'Ouessant, le Socol 2 venait de Norrköping, au Danemark, et faisait route vers le port marocain de Casablanca. Face au danger que la cargaison de bois faisait peser sur la navigation, la préfecture maritime de l'Atlantique a immédiatement envoyé un avis aux navires transitant par le rail. Le Remorqueur d'Intervention, d'Assistance et de Sauvetage (RIAS) Abeille Bourbon, ainsi que le bâtiment de lutte anti-pollution Argonaute ont été dépêchés sur zone. Vendredi, alors que l'Argonaute continuait de marquer le secteur, le mauvais état de la mer, avec des creux de 7 mètres, a empêché la récupération des ballots de bois, qui dérivaient vers le nord-est mais commençaient à se disperser depuis la matinée. Cargaison désarrimée et présentant une gîte de 5 degrés, le Socol 2 a été escorté jusqu'à Brest par l'Abeille Bourbon.

Accidents, pollutions