Vie Portuaire
Un X-Bow à Saint-Nazaire
ABONNÉS

Actualité

Un X-Bow à Saint-Nazaire

Vie Portuaire

Deux navires de travaux offshore étaient en fin de semaine dernière dans le port de Saint-Nazaire. Il y avait là le Fugro Scout, spécialement équipé pour les campagnes géophysiques avec notamment des moyens de forage. Ce navire de 83 mètres, appartenant à l’armement néerlandais Fugro, est actuellement exploité au profit du futur parc éolien offshore du banc de Guérande, sur lequel travaille également le jack-up Excalibur.

 

 

En dehors du Fugro Scout, les bassins nazairiens ont accueilli un autre navire au design nettement plus original, l’Ariadne, qui est sauf erreur de notre part le premier X-Bow à venir dans l’estuaire de la Loire. Arrivé jeudi dernier et entré en marche arrière dans l’écluse donnant accès au bassin de Penhoët, cet imposant navire de 130 mètres de long pour 25 mètres de large adopte donc le fameux design à étrave inversée dit X-Bow développé par Ulstein.

 

 

Sorti des chantiers norvégiens en 2009, l’Ariadne, du type SX-121, est équipé d’un système de positionnement dynamique DP3, compte une surface de pont de 1620 m², une grue principale de 250 tonnes de capacité, un hangar pour deux robots télé-opérés (ROV) et peut accueillir jusqu’à 106 personnes. La partie énergie propulsion comprend six générateurs MaK (4x2850 kw et 2x1530 kW), deux pods de 3500 kW chacun, deux propulseurs en tunnel d’une puissance unitaire de 1800 kW et deux autres propulseurs azimutaux, un à l’avant (1500 kW) et un à l’arrière (1800 kW).

L’Ariadne a appareillé ce week-end pour rejoindre le lieu de sa mission, au large du Croisic. Le navire est en effet chargé de procéder aux travaux allant permettre de solutionner le problème rencontré sur le câble électrique export du site d’essais en mer SEM-REV (voir notre article détaillé sur le sujet). 

 

Port de Nantes Saint-Nazaire