Science et Environnement

Actualité

Une armée sous la mer

Science et Environnement

L'art de la guerre sous-marine ne serait finalement pas réservé à l’humain. Si l’on en croit une étude américaine dont s'est fait écho récemment le magazine Sciences et Vie, les anémones de mer adoptent un comportement guerrier assez troublant. Des chercheurs de l’Université de Davis (Californie) sont parvenus, au fil de minutieuses observations, à démonter que les différentes colonies d’anémones (Anthopleura elegantissima) se livraient de véritables batailles rangées, parfaitement organisées. Bien que composées d’individus génétiquement identiques, chaque colonie est organisée en différentes catégories. Le rôle de chacun apparaît lorsque deux colonies se rencontrent. Il en résulte, tout simplement, un conflit territorial. Comme pour n’importe quelle armée humaine, des anémones « éclaireurs » s’avancent pour reconnaître et occuper l’espace. Suivent ensuite les guerriers qui combattent en ligne, sur plusieurs rangées. En arrière, les individus qui n’ont pas développé de systèmes d’attaque naturels poursuivent les taches vitales pour la colonie, à savoir la reproduction.
Selon les scientifiques, chaque colonie a sa propre organisation et la différenciation des soldats semble liée à des critères génétiques et aux signaux émis par la colonie adverse. A l’instar des batailles médiévales qui s’interrompaient à la tombée du jour, chez les anémones de mer, après 20 à 30 minutes de combat, une trève s’installe jusqu’à la prochaine marée...

Plus d'informations sur les recherches de l'Université de Davis