Construction Navale
Une avarie de moteur reporte de nouveau le transfert du Norwegian Epic

Actualité

Une avarie de moteur reporte de nouveau le transfert du Norwegian Epic

Construction Navale

Les chantiers de Saint-Nazaire ont de nouveau renoncé à transférer le paquebot Norwegian Epic en forme Joubert, où il doit passer en cale sèche avant ses seconds essais en mer. Cette fois, ce n'est pas un problème technique sur la forme-écluse, ou une météo capricieuse qui est responsable, mais une avarie sur le navire. Vendredi, à 17 heures, un problème est intervenu sur l'un des moteurs diesels du Norwegian Epic. Les chantiers ont immédiatement lancé une expertise des dommages, décidant néanmoins de différer le transfert prévu dans la nuit de samedi à dimanche. Malgré ce contretemps, « le planning de fin de travaux est maintenu. La date de livraison du navire est inchangée », indiquait samedi STX France.
Plus gros paquebot de l'histoire des chantiers nazairiens, le « C33 » doit réaliser ses seconds essais en mer fin avril pour une livraison mi-juin à la compagnie américaine Norwegian Cruise Line (NCL). Long de 329.45 mètres pour une largeur de 40.64 mètres, ce mastodonte affiche une jauge de 153.000 tonneaux. Doté de 19 ponts, il disposera de 2098 cabines, soit une capacité maximale de 5186 passagers.

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)