Vie Portuaire
Une barge coule en Seine avec 600 tonnes de charbon à bord

Actualité

Une barge coule en Seine avec 600 tonnes de charbon à bord

Vie Portuaire

Longue de 62 mètres, la barge automotrice Tasmanie a coulé, hier matin dans les boucles de la Seine, après une collision avec le vraquier turc Civra. Ce dernier descendait le fleuve après avoir chargé une cargaison de 7500 tonnes de blé à Rouen (pour la Syrie). A hauteur d'Aizier, il a heurté la barge, qui naviguait en sens inverse avec à bord 600 tonnes de charbon, destinées à être débarquées en région parisienne. L'accident s'est produit suite à une avarie de barre de la Tasmanie. A 7H35, le patron du bateau signalait qu'il n'avait plus de gouvernail. Dérivant, la barge a heurté peu après le vraquier, qui n'a pu l'éviter. Gravement endommagée par la collision, la barge a coulé, ses trois membres d'équipage étant sauvés par une vedette du lamanage de Rouen.

La barge Tasmanie (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
La barge Tasmanie (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Le bateau ayant sombré en dehors du chenal, la navigation en Seine ne sera pas perturbée. Suite au naufrage, quelques traces d'hydrocarbures ont été repérées mais, après les premières inspections, les réservoirs de la Tasmanie seraient intacts. De même, les cales sont restées fermées et sanglées, ce qui limite les risques de pollution. Néanmoins, à titre préventif, les pompiers ont installé des barrages flottants autour de l'épave. Cette dernière va, désormais, devoir être renflouée, une partie au moins de la cargaison étant, sans doute, préalablement déchargée.
Concernant le Civra, sur ordre de la capitainerie du port de Rouen, il a rejoint le terminal de Radicâtel pour que sa coque soit inspectée.

Port de Rouen