Nautisme
Une coque de trimaran retrouvée au large de Brest

Actualité

Une coque de trimaran retrouvée au large de Brest

Nautisme

Le 29 septembre, un chalutier alerte le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS)  d’Etel qu’il a repérée une coque retournée à 70 milles nautiques au sud-ouest de Brest. La coque de couleur bleue est celle d’un trimaran. Le CROSS-Etel dépêche alors sur zone un hélicoptère EC-225 de la Marine nationale afin de relocaliser et d’investiguer la coque. Le plongeur de bord découvre des papiers, un ordinateur portable qui permet d’identifier le navire et son propriétaire. Le trimaran bat pavillon danois et son propriétaire semble être d’origine danoise. Aucun radeau de survie n’est trouvé à bord et il n’y a aucun indice sur le nombre de personnes embarquées. Des recherches sont immédiatement entreprises par des moyens aériens. Deux vols de l’avion de la douane sont réalisés suivi d’un vol de l’avion de surveillance maritime Falcon 50 de la Marine nationale. Aucun radeau n’est repéré. Des survols continuent le dimanche 30 septembre, le lundi 1er octobre et le mardi 2 octobre par des vols des avions des douanes. Ils ne permettent pas de relocaliser l’épave.
Au vu des informations à la disposition de la préfecture maritime de l’Atlantique, le trimaran aurait quitté le port de Brest le 23 septembre avec 3 personnes à son bord. Le CROSS-Etel n’a reçu aucun appel de détresse provenant de ce trimaran. Un tir de fusée de détresse a été rapporté dans la nuit du 23 au 24 septembre par un voilier au large, dans des conditions de mer difficiles, l’empêchant d’investiguer le signal lumineux. Deux vols de recherches ont été réalisés par le Falcon 50 de la Marine nationale le 24 septembre sans succès. Une information de vigilance de tous les navires sur zone a également été effectuée par le CROSS-Etel.

Pollution en mer et accidents