Divers
Une corvette française pour la Bulgarie?

Actualité

Une corvette française pour la Bulgarie?

Divers

Alors que les programmes nationaux ne cessent d’être retardés, une nouvelle bonne nouvelle à l'export sera peut être annoncée dans les prochains jours par DCN. Selon certaines sources, le groupe français aurait décroché un contrat pour une corvette de classe Gowind avec la Bulgarie. Ce programme, négocié depuis plusieurs mois, serait réalisé avec le soutien financier de l’Union européenne. Une information à prendre bien entendu avec prudence mais qui signifierait, si elle se confirme, que DCN serait parvenu à mettre un pied dans le marché assez fermé des petits navires de surface. En effet, depuis 25 ans, l'entreprise a toujours vendu des frégates, des quatre Madina (programme Sawari I) et trois Al Riyadh (Sawari II) pour l'Arabie Saoudite aux six Kang Ding (Bravo) pour Taïwan en passant par les six Formidable (Delta) pour Singapour. En revanche, toutes les tentatives de ventes de corvettes ont échoué. Le potentiel sur ce marché est pourtant important et plusieurs groupes européens, comme le britannique Vosper Thornycroft et le néerlandais Royal Shelde ont déjà vendu des navires de ce type à l’étranger. Royal Shelde serait d’ailleurs bien parti pour voir confirmer l’option posée l’année dernière par le gouvernement indonésien avec deux navires supplémentaires qui viendraient s'ajouter au contrat de deux corvettes de 90 mètres. Ces bâtiments doivent être livrés en 2007.

Les Gowind

Pour se faire une place sur ce créneau très concurrentiel, DCN a donc conçu une gamme de corvettes à l’export. Les Gowind se déclinent en trois séries, de la version de base au modèle haut de gamme.

- La plus petite, la Gowind 120, mesure 80 mètres de long pour 12 mètres de large. D’un déplacement de 1250 tonnes à pleine charge (tpc), son armement de base comprend un canon de 57 mm et des missiles anti-aériens Mica. Elle est par ailleurs dotée d’un sonar d’évitement de mines. Armé par 50 hommes, ce navire furtif doté d'une mâture intégrée dispose d’une plateforme pour hélicoptère léger (5 tonnes) et a été conçu pour filer 30 nœuds. La distance franchissable atteint 2000 nautiques à 15 nœuds pour une autonomie de 10 jours.

- La Gowind 170 représente la taille médium avec un déplacement de 1700 tpc et une longueur de 95 mètres. Elle se distingue de sa petite sœur par un armement renforcé comprenant un canon de 76 mm et des missiles Aster 15. Disposant d’un système sonar complet, son équipage passe à 65 hommes. La distance franchissable atteint 3000 nautiques pour une autonomie de 20 jours.

- La Gowind 200 est la version haut de gamme de la famille et le modèle le plus lourd (1950 tpc). D’une longueur de 103 mètres pour une largeur de 14,2 mètres, elle dispose d’un hangar pour hélicoptère (classe 10 tonnes), un canon de 76 mm, des missiles Aster 15 & Aster 30 et des torpilles légères. Comme la Gowind 170, sa vitesse est de 30 nœuds, son autonomie de 20 jours et la distance franchissable atteint 3000 nautiques. L’équipage comprend 70 personnes.

Ces navires modulaires et souples d’emploi confèrent à DCN un excellent produit pour toutes les marines moyennes. Outre le contrat Bulgare, une vente était également espérée du côté de l’Algérie mais ce pays semble désormais s’orienter vers l’acquisition d’une classe de patrouilleurs.

Nouvelles des FREMM

Produit phare de DCN, la frégate multimissions (FREMM), conçue en coopération avec l’Italie, a également fait l’objet de plusieurs démarches à l’export. La Grèce et la Belgique ont été évoquées mais cette dernière ne semble pas en mesure de réunir les financements nécessaires à l’achat de tels bâtiments. A l'heure actuelle, le programme repose donc uniquement sur les futures commandes française et italienne. Les contrats seront passés en deux temps. Tout d’abord 14 navires (8 pour la Marine nationale, 6 pour la Marina militare) puis 13 nouvelles unités dans quelques années (9 français, 4 italiens). Plusieurs sources nous ont indiqué cette semaine que le premier contrat serait notifié à DCN le 4 octobre prochain.

Naval Group (ex-DCNS)