Défense
Une corvette sud-coréenne sombre mystérieusement en mer Jaune

Actualité

Une corvette sud-coréenne sombre mystérieusement en mer Jaune

Défense

Tout le week-end, la marine sud-coréenne a tenté de retrouver des survivants parmi les 46 hommes disparus dans le naufrage du Cheonan (ou Chon An). Samedi, la corvette a sombré au large de l'île de Baengnyeong avec ses 104 membres d'équipage. Seuls 46 marins ont été repêchés. Le bâtiment, long de 88.3 mètres pour un déplacement de 1220 tonnes en charge, a coulé très rapidement. Son capitaine a évoqué une déflagration, qui serait intervenue sur l'arrière. Bien que l'accident se soit produit près de la frontière avec la Corée du Nord, la thèse de l'attaque du Chon An parait pour le moment écartée. Les autorités sud-coréennes semblent plutôt pencher pour un accident interne au bâtiment. La partie arrière de la corvette était, notamment, très fournie en armement, avec deux plateformes triples lance-torpilles, un canon de 76mm, une tourelle double de 40mm et quatre missiles antinavire. Un incendie a-t-il provoqué, par exemple, l'explosion de soutes à munitions ? L'enquête, qui nécessitera sans doute le renflouement de l'épave, devrait le dire.
Du type HDC 1000, le Chon An avait été admis au service actif en 1989.