Croisières et Voyages
Une croisière en Grèce : Athènes et l'embarquement à Lavrio (1/6)

Reportage

Une croisière en Grèce : Athènes et l'embarquement à Lavrio (1/6)

Article gratuit
Croisières et Voyages

C’est donc du haut de l’Acropole d’Athènes, au pied du Parthénon d’où l’on surplombe la capitale grecque, que débute notre reportage à la découverte de la Grèce et de la Turquie à bord du Louis Cristal, de la compagnie chypriote Louis Cruises, future Celestyal Cruises. L’armement historique grec évoluant vers sa nouvelle marque en ce moment, nous utiliserons les noms actuels des navires et de la compagnie durant ce récit. Le Louis Cristal faisant l'objet d'un article indépendant, nous ne présenterons pas le navire en détail dans cette série de reportages. 

 

Le Louis Cristal (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Louis Cristal (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Après quelques années difficiles, au plus fort de la crise, la Grèce fut cet été une destination phare pour les Français. Ils auront été, en fin d'année, près de 1,4 millions à avoir profité du dépaysement tant culturel que gustatif qu'offre ce pays aux rivages baignant dans des eaux claires et chaudes. Un attrait qui profite au tourisme terrestre, mais également maritime, car il n'y a rien de mieux, pour découvrir la Grèce et ses multiples îles, que d'en faire le tour en bateau. La croisière est à ce titre un excellent moyen de découvrir la région et de bénéficier d'un panorama certes rapides mais très large de la diversité et de la richesse des nombreux sites remarquables que propose la Grèce. Certains sont très connus, d'autres plus confidentiels, tous ont quelque chose de particulier à proposer et méritent le détour. En termes de croisière, l'offre s'est largement étendue ces dernières années mais la compagnie greco-chypriote Louis Cruises reste la seule à proposer une immersion vraiment complète dans ce pays, avec un départ des ports d'Athènes et les itinéraires les plus riches, comprenant jusqu'à une douzaine de sites visités en une semaine seulement. 

Au rythme d'une ou deux escales par jour, vous allez découvrir, comme les passagers du Louis Cristal, l'une des croisières emblématiques proposées par Louis Cruises. Une croisière au nom prometteur: « Les Icônes de la mer Egée ».

 

L'Acropole et l'ancienne Agora d'Athènes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'Acropole et l'ancienne Agora d'Athènes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

Pour commencer, attardons nous donc sur Athènes, point de départ de cette croisière. Une ville à visiter avant ou après la traversée sur le Louis Cristal. 

Au cœur de la capitale grecque, le plateau rocheux sur lequel est érigé, depuis 438 av. J.-C., le célèbre Parthénon, s’élève à environ 150 mètres au-dessus de la ville. Dédié à la déesse Athéna, protectrice de la cité d’Athènes, il est le plus connu des monument grecs classiques.

De là, la vue qui s’offre aux futurs passagers du Louis Cristal est libre de tout obstacle. D’un côté le mont Lycabette, jaillissant de la ville moderne, semble pointer vers le ciel. De l’autre les monts Parnès et Pentelique. Les monts Hymette à l’Est et Egaleo, à l’Ouest, se joignent à ce trio pour compléter le paysage et encercler la métropole grecque dans un écrin minéral.

L’Acropole, classée, est décrite par l’Unesco comme étant « le plus extraordinaire ensemble architectural et artistique légué par la Grèce antique au reste du monde ». Il faut avouer que le temple d’Athéna Niké, qui abritait la statue de la déesse éponyme, l’Erechthéion, célèbre pour ses cariatides aux formes féminines, ou encore les Propylées, qui constituent l’entrée principale de l’Acropole, forment avec le Parthénon un ensemble absolument remarquable. La colline domine également deux théâtres, dont le plus impressionnant est l’Odéon d'Hérode Atticus, construit au pied de l’Acropole en 161.

 

Vue de l'Acropole depuis l'Agora (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Vue de l'Acropole depuis l'Agora (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'Acropole d'Athènes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'Acropole d'Athènes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Vue depuis l'Acropole d'Athènes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Vue depuis l'Acropole d'Athènes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Les cariatides de

Les cariatides de l’Erechthéion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Les cariatides de

Les cariatides de l’Erechthéion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Parthénon (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Parthénon (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'Odéon d'Hérode Atticus, sur le flanc sud de l'Acropole 

L'Odéon d'Hérode Atticus, sur le flanc sud de l'Acropole (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

Pour quitter la colline historique, deux choix sont possibles. Redescendre par le Sud pour rejoindre le Musée de l’Acropole (les bus touristiques stationnent à proximité) ou rejoindre le quartier ancien de la Pláka par le côté Nord. Pour profiter encore de cette visite d’Athènes et choisir un chemin relativement moins fréquenté, nous choisissons de rejoindre la Pláka en descendant à travers l’Agora, au pied de la colline. Le chemin est bordé d’arbres, de fontaines, de statues et de colonnes plus ou moins dressées. Un peu moins connue que l’Acropole, l’ancienne Agora était pourtant durant l’Antiquité la place principale de la ville. Lieu de débat, de commerce et de rencontres, elle a traversé les siècles en conservant les vestiges de multiples époques. D’où un étonnant mélange de styles. Sur 116 mètres de long et 20 de large, un grand bâtiment au toit habillé de tuiles rouges transperce la mer d'arbres qui recouvre l'Agora. Il s'agit de la stoa d'Attale, reconstruite, qui abrite aujourd'hui le musée de l'Agora antique. A quelques mètres, et à quelques siècles également, se trouve l'église orthodoxe des Saints-Apôtres, construite eu Xème siècle.

Au coeur de la verdure, un temple de marbre émerge : l'Héphaïstéion, le temple d'Héphaïstos et d'Athéna Ergané. Là encore, les époques changeant et les croyances évoluant, ce temple antique fût transformé en église orthodoxe. Le dieu du feu et des forges, Héphaïstos, dû céder sa place pour les douze siècles suivant au martyr Saint-Georges.

 

L'Agora et l'Héphaïstéion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'Agora et l'Héphaïstéion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'Agora et l'Héphaïstéion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'Agora et l'Héphaïstéion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'Agora et l'Héphaïstéion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'Agora et l'Héphaïstéion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La stoa d'Attale (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La stoa d'Attale (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

Vue de l'Acropole depuis l'Agora d'Athènes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Vue de l'Acropole depuis l'Agora d'Athènes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'église des Saints-Apôtres (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'église des Saints-Apôtres (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'

L'Héphaïstéion (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

L'

L'Héphaïstéion (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

 

Un coup d'oeil sur la montre (qui affiche une heure de plus qu'en France) et il est temps de goûter aux spécialités culinaires du pays : la salade grecque et sa feta ou la célebrissime Moussaka, bien sûr, ne sont plus à présenter. Mais la cuisine grecque, loin de ce limiter à ces clichés, est l'une des plus variées avec par exemple les Dolmadakia (feuilles de vignes farcies), les chich taouk (brochettes de poulet) ou le youvetsi (ragoût d'agneau accompagné de petites pâtes à la tomate). Bien sûr, en entrée le Mezze offre un aperçu des différentes saveurs du pays : houmous, tzatziki, ktipiti, tabboulé ou spanakopita (chausson fourré aux épinards). Et pour commencer le repas, il sera difficile de passer à côté de l'apéritif local, l'Ouzo, dans lequel auront plongé quelques glaçons.

Pour déjeuner, un tour dans la Pláka semble idéal. L’ancien quartier, d’une superficie de 35 hectares, est un dédale de ruelles où restaurants et magasins sont légions. Il est le quartier historique, la vieille ville, et surtout un lieu très fréquenté par les touristes. Il ne faut donc pas hésiter à s’y perdre et à laisser son instinct devenir le guide.

Athènes porte en elle un brassage de cultures qui se ressentent dans l'atmosphère qui y règne. Tantôt porte de l'Orient, tantôt porte de l'Occident, elle tient en équiibre entre deux mondes, entre deux cultures qui s'imbriquent, se mélangent, pour former celle de cette cité cosmopolite.

 

Le quartier de la Plaka (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le quartier de la Plaka (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le quartier de la Plaka

Le quartier de la Plaka (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Vestiges dans le quartier de la Plaka

Vestiges dans le quartier de la Plaka (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le quartier de la Plaka

Le quartier de la Plaka (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Le quartier de la Plaka

Le quartier de la Plaka (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

 

En marchant peu à peu vers la ville moderne, les vestiges s’éparpillent et se fondent dans les immeubles et les rues commerçantes. Là-haut, l’Acropole veille sur nous. La place Syntagma, la principale devant le Parlement où la folklorique relève de la garde attire les touristes, est à deux pas. Tout comme le stade Panathénien, où eurent lieu en 1896 les premiers Jeux Olympiques modernes. Enfin, la « Trilogie d’Athènes », l’ancien bâtiment de l’Université, la Bibliothèque Nationale et l’Académie d’Athènes, sont des immanquables. Louis Cruises propose, aux passagers qui font escale au Pirée ou à Lavrion, des excursions d'une matinée sur Athènes et le Cap Sounio pour un prix compris entre 40 et 75 euros.

Mais Athènes n’est pas qu’une ville musée. Agglomération peuplée d’un peu plus de 3 millions d’habitants (un tiers de la population du pays), elle est avant tout la capitale économique et politique de la Grèce. Préfecture de la région de l’Attique, elle concentre une grande partie des industries du pays.

Le Pirée, considéré comme le port d’Athènes, est le principal nœud commercial et le centre de l’économie maritime du pays. C’est là que s’amarrent la plupart des navires de croisières qui font escale à Athènes. Mais ce n'est justement pas le cas du Louis Cristal, que nous allons rejoindre à une soixantaine de kilomètres de là, au port de Lavrio.

 

Le Cap Sounion, sur la route entre Athènes et le port de Lavrio (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Cap Sounion, sur la route entre Athènes et le port de Lavrio (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

Le Louis Cristal quittant le port dès 12h00, l’embarquement se fait durant la matinée. Dès lors, il est nécessaire d’envisager une arrivée la veille et autant en profiter pour découvrir Athènes. Pour aider ses passagers à organiser leur arrivée en Grèce, Louis Cruises, en partenariat avec la compagnie aérienne Aegean Air, propose donc un acheminement en avion assorti d’une nuit d’hôtel à proximité du port puisqu’une grosse demi-heure d'une très belle route est nécessaire entre l’aéroport et le Cap Sounion, où les passagers passeront la nuit. Ainsi, ils embarquent frais et éveillés pour leur première journée à bord du paquebot grec.

L’hôtel réservé par Louis Cruises est très confortable et idéalement situé, en bord de plage et au pied d’une colline de 66 mètres surplombant la mer, couronnée d'un temple dédié à Poséidon. Le Cap Sounion est un cap Mythique, même si Mythologique serait plus approprié, puisque la légende le désigne comme le lieu d’où le roi Égée se serait jeté dans la mer. Thésée, son fils, avait convenu avec lui que s’il sortait vainqueur de son combat contre le Minotaure, il hisserait des voiles blanches sur son bateau. S’il était tué, l’équipage laisserait dans ce cas au bateau ses voiles noires. Égée vit arriver au loin le bateau arborant de grandes voiles noires, Thésée ayant oublié de hisser les blanches, grisé par la victoire. Désespéré, le roi se jeta du haut des rochers dans la mer qui prit ainsi son nom.

 

Depuis l'hôtel, vue sur le Cap Sounion et le temple de Poséidon (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Depuis l'hôtel, vue sur le Cap Sounion et le temple de Poséidon (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'hôtel au Cap Sounion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

L'hôtel au Cap Sounion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Plage de l'hôtel (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Plage de l'hôtel (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Plage de l'hôtel (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Plage de l'hôtel (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Terrasse de l'hôtel (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Terrasse de l'hôtel (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Vue de l'hôtel, Cap Sounion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Vue de l'hôtel, Cap Sounion (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Cap Sounion et le temple de Poséidon (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Cap Sounion et le temple de Poséidon (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le temple de Poséidon (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Le temple de Poséidon (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

 

A une vingtaine de minute de voiture du Cap Sounion, le Louis Cristal attend ses passagers sur l’un des quais du port de Lavrio. Petite ville d’environ 10.000 habitants, Lavrio présente pour Louis Cruises un avantage de taille : « nous gagnons considérablement en temps de navigation en partant de Lavrio puisque le lendemain nous devons être à Istanbul. Ainsi, les passagers découvrent le navire lors d’une après-midi en mer puisqu’il n’y a pas de journée entière en navigation durant cette croisière. Ce qui permet une vraie découverte de la Grèce et de ses îles  » explique Clément Mousset, le directeur France de la compagnie.

Le port n’est pas très grand et on trouve pêle-mêle des navires de commerce et des yachts, à l’image du très beau Issham Al Baher, 20ème plus grand yacht du monde, appartenant à la famille royale d’Arabie Saoudite.

Les passagers du groupe français sont rejoints par Dany, le directeur de Croisière, qui parle parfaitement français. La très bonne maîtrise de la langue française à bord, en particulier grâce à des membres d'équipage mauriciens, sera d'ailleurs une surprise appréciée des passagers francophones.

 

Le Louis Cristal au port de Lavrio (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal au port de Lavrio (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

Avec ses 162 mètres de long pour quasi 26 m de large, le Louis Cristal est un navire à taille humaine et le fleuron de la flotte de Louis Cruises. Un temps exploité par le passé par Norwegian Cruise Line ou Star Cruises, il offre des conditions de confort très agréables même s'il n'ambitionne pas de rivaliser avec les aménagements ou la décoration, parfois plus tape à l'oeil, des paquebots géants plus récents. Véritable hôtel flottant, au sens propre du terme, il permet grâce à sa taille et à son nombre limité de cabines (317 extérieures et 163 intérieures), de partir explorer des îles que les grands paquebots ne peuvent pas desservir.

Après l'exercice d'évacuation obligatoire, les remorqueur se mettent en action. Le paquebot s'écarte petit à petit du quai et prend la mer en direction d'Istanbul pendant que les passagers partent explorer les salons ou se reposer sur un transat. Demain matin, le Louis Cristal sera à Istanbul. Pour l'instant il navigue à 18 noeuds en direction de l'ancienne Constantinople et de son fantastique bosphore.

 

Le Louis Cristal au port de Lavrio (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal au port de Lavrio (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le port de Lavrio et le yach

Le port de Lavrio et le yacht Issham Al Baher (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Approvisionnement du Louis Cristal en cours (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Approvisionnement du Louis Cristal en cours (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La mise en place du remorqueur indique un départ proche (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La mise en place du remorqueur indique un départ proche (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La mise en place du remorqueur indique un départ proche (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La mise en place du remorqueur indique un départ proche (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Départ du port de Lavrio (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Départ du port de Lavrio (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal quitte le quai... (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal quitte le quai... (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

...en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

...en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

A bord du Louis Cristal en direction d'Istanbul (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)