Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire

Actualité

Une drague au Havre pour l'intérim de la Samuel de Champlain

Vie Portuaire

La drague Breydel est arrivée hier au Havre en provenance de Zeebrugge. Ce navire de 125.5 mètres, appartenant à l'armement belge DEME, vient assurer l'interim de la drague Samuel de Champlain pendant son chantier de conversion de propulsion.

 

(© FABIEN MONTREUIL)

(© FABIEN MONTREUIL)

 

Pour mémoire, ce projet majeur conduit par le GIE Dragages Port fera de la Samuel de Champlain le premier navire sous pavillon français à naviguer au GNL. Les travaux, prévus pour durer trois mois et demi avec les essais, sont réalisés par le chantier dunkerquois de Damen, l’ingénierie étant confiée au cabinet toulousain LMG Marin France, filiale du groupe norvégien LMG Marin et grand spécialiste de la propulsion GNL. Il s’agit de remplacer le compartiment machines de la drague, aujourd’hui dotée d’une propulsion diesel électrique. Les deux moteurs électriques de propulsion seront conservés, ce sont les groupes diesels qui vont être remplacés par trois nouveaux moteurs duals MAN 35/44 DF fonctionnant aussi bien au GNL qu’avec un carburant classique.

Après un départ légèrement retardé en raison d'une avarie sur l'un de ses moteurs de propulsion, la Samuel de Champlain vient de rallier Dunkerque. A l'issue des travaux, elle devrait être remise à l’eau après travaux juste avant Noël. Suivra ensuite une période d’essais, à quai puis en mer. Le GIE Dragages Port a pour objectif que la drague soit de nouveau opérationnelle fin janvier.

 

(© FABIEN MONTREUIL)

(© FABIEN MONTREUIL)

(© FABIEN MONTREUIL)

(© FABIEN MONTREUIL)

 

Port du Havre