Vie Portuaire
Une drague danoise affrétée pour l'entretien du chenal en Seine

Actualité

Une drague danoise affrétée pour l'entretien du chenal en Seine

Vie Portuaire

Le GIE Dragage Ports a affrété la drague danoise Balder R afin d'assurer l'entretien du chenal de la Seine entre Le Havre et Rouen. Cette décision fait suite à une importante avarie sur la Samuel de Champlain, immobilisée depuis trois semaines à Saint-Nazaire. Cette drague connait des problèmes sur ses générateurs et les réparations, menées en lien avec Wärtsilä, pourraient bien durer. « Nous craignons qu'elle ne soit pas disponible avant la fin novembre », explique-t-on au GIE Dragages Ports, où l'on estime que le navire, construit en 2002, « connait des problèmes récurrents et ennuyeux avec sa propulsion ».

La drague Samuel de Champlain (© : MER ET MARINE)
La drague Samuel de Champlain (© : MER ET MARINE)

Cette indisponibilité de la Samuel de Champlain est d'autant plus ennuyeuse que la Daniel Laval a débuté le 19 septembre un arrêt technique programmé devant durer jusqu'à la première semaine de novembre. Du coup, le GIE, qui gère les moyens de dragage des Grands Ports Maritimes, est privé de ses deux plus gros navires. C'est pourquoi, afin de maintenir l'entretien des accès en Seine, le GIE a été contraint d'affréter une drague en urgence. Dans un délai très court, il est parvenu à trouver la Balder R, une drague aspiratrice en marche flambante neuve. Elle est même encore en période de neuvage et doit prochainement être baptisée au Danemark. Construit par les chantiers chinois Tianjin XinHe Shipbuilding Heavy Industry, ce navire de la compagnie danoise Rohde Nieslen mesure 111 mètres de long pour 19 mètres de large. Affichant une capacité de 6000 m3, il intervient essentiellement dans le secteur de Rouen.

Port de Rouen