Défense
Une flotte internationale se rassemble à Toulon en prévision de l’exercice POLARIS
ABONNÉS

Actualités

Une flotte internationale se rassemble à Toulon en prévision de l’exercice POLARIS

Défense

Vingt bâtiments de surface, un sous-marin, des dizaines d’aéronefs et près de 6000 militaires vont participer du 18 novembre au 3 décembre à POLARIS, un nouvel exercice de grande ampleur interarmées mais à dominante navale organisé par la Marine nationale principalement en Méditerranée. Il intervient dans le cadre du renforcement de l’entrainement des forces françaises et alliées aux combats de haute intensité. « POLARIS 21 est un événement inédit, d’une ampleur exceptionnelle, qui renforce et fédère la coopération entre les nations partenaires des armées françaises, autour d’actions du haut du spectre », souligne la Marine nationale. C’est, précise-t-elle, « un exercice de préparation opérationnelle à un engagement de haute intensité qui s’inscrit pleinement dans la vision stratégique du Chef d’état-major des armées, et dans l’axe "Marine de combat" du plan Mercator accélération 2021 de l’amiral Pierre Vandier, chef d’état-major de la Marine nationale. Si les armées françaises conservent une capacité à agir seules, le cadre normal de leur engagement est celui de l’action collective, à travers le renforcement de partenariats opérationnels avec de nombreux pays. POLARIS 21 mobilisera toutes les composantes de la Marine nationale et notamment ses moyens de dernière génération, des moyens terrestres et aériens de l’armée de Terre et de l’armée de l’Air et de l’Espace, ainsi que des bâtiments de combat et aéronefs de nations partenaires de la France : États-Unis, Espagne, Grèce, Italie et Royaume-Uni. POLARIS 21 se déroulera en majeure partie en Méditerranée occidentale, avec des aspects inter-théâtres impliquant également la façade atlantique française ».

Dans cette perspective, plusieurs bâtiments étrangers ont commencé à rejoindre Toulon avec, tout d’abord, le destroyer britannique HMS Dragon, du type 45, qui a fait son entrée dans la rade varoise dimanche matin. Puis, hier, c’était au tour de la frégate grecque Adrias (type Kortenaer). D’autres doivent suivre dans les jours qui viennent.

 

La frégate grecque Adrias (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

La frégate grecque Adrias (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française