Energies Marines
ABONNÉS

Actualité

Une île artificielle comme hub d'énergie éolienne

Energies Marines

Construire une île au milieu de la mer du Nord pour en faire un relais pour l’énergie produite par les éoliennes en mer : un projet qui pourrait bien prochainement voir le jour devant Dogger Bank, entre l’Angleterre, les Pays-Bas et le Danemark. Les énergéticiens TenneT (Pays-Bas et Allemagne) et Energinet.dk (Danemark) vont bientôt signer en ce sens un accord trilatéral et pourraient être très rapidement rejoints par de nouveaux partenaires.

L’île, baptisée Power Link, vise à centraliser la production de plusieurs fermes (avec une capacité de 70.000 à 100.000 MW) pour ensuite la redistribuer, en fonction des besoins, vers les Pays-Bas, le Danemark, l’Allemagne, la Belgique, le Royaume-Uni et la Norvège. Les câbles de transmission qui relieront le hub aux différents pays pourront également servir de connecteurs pour exporter de l’électricité, d’origine éolienne ou non, entre eux.

Les créateurs du projet en sont persuadés : la mer du Nord sera à la fois une source et une plateforme de distribution incontournable pour la transition énergétique européenne. « Les grands champs éoliens vont pouvoir être raccordés à une île, ce qui va réduire les coûts liés à la distance de la côte. De plus, les lignes de courant vont voir leur efficacité renforcée en étant également utilisées pour l’interconnexion entre les pays », expliquent-ils. Ils prévoient même la création d’ateliers sur l’île, où les techniciens pourraient travailler et les pièces de rechange être stockées, « ce qui simplifierait grandement la logistique offshore ».

La création officielle du consortium pour la réalisation de ce projet sera effectuée le 23 mars prochain à Bruxelles.

 

Energies Marines Renouvelables