Divers
Une irisation repérée au large de la réserve de Scandola

Actualité

Une irisation repérée au large de la réserve de Scandola

Divers

Beaucoup de bruit pour finalement pas grand chose. Dans l’après-midi d’hier, un gros emballement médiatique a eu lieu autour du repérage de ce qui a été présenté comme une nappe de pollution de 43 kilomètres de long dérivant au large de la Corse. Une inquiétude sans doute liée au fait que, si la nappe était poussée par le Mistral, elle pouvait potentiellement toucher la réserve naturelle de Scandola. Il s’agissait en fait d’une irisation, sans doute liée à un rejet de navire, qui avait été repérée et signalée au sous-Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Corse par un avion de la Douane. Ce type de nappe est malheureusement repéré très régulièrement dans la région.

Le Jason, bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution (BSAD) affrété par la Marine nationale, s’est rendu sur zone et la dérive de la nappe a été modélisée. Dans la soirée d’hier, elle s’était définitivement éloignée de la côte.

 

 

La réserve de Scandola (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La réserve de Scandola (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Divers marine marchande