Défense
Une maquette des îlots des futurs porte-avions britannique sur l'île de Wight

Actualité

Une maquette des îlots des futurs porte-avions britannique sur l'île de Wight

Défense

Une réplique de la partie supérieure des superstructures des futurs porte-avions de la Royal Navy est en cours de construction sur l'île de Wight, en Manche. Les HMS Queen Elizabeth et HMS Prince of Wales se distingueront par un design comprenant deux îlots séparés de 85 mètres. L'îlot avant sera plus particulièrement dédié à la navigation et l'îlot arrière au contrôle de l'aviation et de l'espace aérien. Le mât principal, haut de 17 mètres, culminera à 37 mètres au dessus du pont d'envol et 60 mètres au dessus de la ligne de flottaison. Abritant un ensemble de systèmes électroniques très complexes, ces deux structures abriteront quelques 1740 kilomètres de fibre optique et des centaines d'équipements, allant des consoles informatiques aux radars en passant par les antennes de communication et les moyens de guerre électronique et les systèmes d'approche des avions.

Les îlots du futur Queen Elizabeth (© ROYAL NAVY NAVY)
Les îlots du futur Queen Elizabeth (© ROYAL NAVY NAVY)

Le futur Queen Elizabeth (© ROYAL NAVY NAVY)
Le futur Queen Elizabeth (© ROYAL NAVY NAVY)

C'est donc un ensemble très dense qu'il faut parvenir à mettre en oeuvre simultanément et sas interactions néfastes pour le fonctionnement des systèmes. Une tâche très complexe qui nécessite la réalisation d'une maquette, grandeur nature, afin de s'assurer que chaque équipement ne perturbe pas son voisin. Des études ont bien évidemment été menées grâce à des logiciels superpuissants, mais les Britanniques veulent s'assurer, dans la réalité, que les prédictions des ordinateurs sont justes. Cette mission a été confiée à BAE Systems, qui réalise actuellement le montage des différents équipements sur la maquette. Quand les tests seront achevés, les équipements seront embarqués sur le HMS Queen Elizabeth, dont l'assemblage sera réalisé à Rosyth, en Ecosse. La mise en service du bâtiment, initialement prévue en 2014, a été repoussée à 2015/2016. Celle de son sistership interviendra deux ans plus tard. Longs de 284 mètres pour un déplacement de 65.000 tonnes en charge, les deux porte-avions pourront embarquer 30 à 36 avions F-35 B et des hélicoptères.
Destiné à assurer le remplacement des porte-aéronefs du type Invincible, le programme Carrier Vessel Future (CVF) est estimé à 5 milliards d'euros (hors groupe aérien).

Les îlots du futur Queen Elizabeth (© ROYAL NAVY NAVY)
Les îlots du futur Queen Elizabeth (© ROYAL NAVY NAVY)

Royal Navy