Pêche
Une marée à la coquille Saint-Jacques avec la Gendarmerie maritime

Actualité

Une marée à la coquille Saint-Jacques avec la Gendarmerie maritime

Pêche

Aujourd'hui s'ouvre la saison de pêche à la coquille saint-Jacques, l'une des plus surveillées par les autorités maritimes. Le capitaine de frégate (R) François Didierjean nous livre le récit d'un embarquement aux côtés de l’équipage de la vedette Trieux de la Gendarmerie maritime.

 

06h30, en baie de Saint-Brieuc, la  vedette côtière de surveillance maritime Trieux de la Gendarmerie maritime largue ses amarres par une nuit noire. Une de ses missions est d’arriver avant l’ouverture des quatre heures de pêche accordées ce jour aux pêcheurs de coquilles Saint-Jacques pour vérifier que ces horaires sont scrupuleusement respectés. La campagne de pêche se tient habituellement entre les mois d’octobre et d’avril, uniquement deux jours par semaine.

L’équipage du Trieux, à l’image de ses 23 autres «sisterships», procède à des opérations de police des pêches et de la navigation jusqu’à une vingtaine de milles des côtes. La vedette mesure 20 mètres, a une autonomie de 600 milles et peut atteindre une vitesse de 20 nœuds. Sa circonscription s’étend sur 110 milles de côtes, comprend 21 ports qui abritent 365 navires de pêche et plus de 8000 voiliers.

 

 

La VCSM Trieux ( © FRANCOIS DIDIERJEAN)

La VCSM Trieux ( © FRANCOIS DIDIERJEAN)

 

 

La pecten maximus

 

 

Et dans sa circonscription, la pêche à la coquille est une des activités les plus importantes et contrôlées.

Les légendes font de ce coquillage le signe de la puissance miraculeuse de saint Jacques, sauvant des flots tumultueux un prince que son cheval emballé y avait précipité. Sur le point de périr, le cavalier invoque l'aide du saint, et bientôt son corps se trouve miracul

Gendarmerie Maritime | Toute l'actualité de cette composante de la Gendarmerie nationale