Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande

Actualité

Une mission archéologique sur le patrimoine des îles australes

Marine Marchande

Les îles australes, Crozet, Kerguelen et Amsterdam, c'est une nature sauvage dans un environnement balayé par les vents. Mais ce sont aussi des territoires sur lesquels les hommes sont passés, ont vécu et ont laissé des témoignages. Ce sont précisément ces derniers que des archéologues ont étudié en décembre dernier. Une équipe, coordonnée par Virginie Motte (conservateur régional de l’archéologie, direction des affaires culturelles océan Indien), accompagnée de Pierre Brial (géomètre-expert), Lauren Ransan (réalisatrice, cadreuse et monteuse) et Abel Vaccaro (chef opérateur images, pilote de drone) a embarqué sur le Marion Dufresne pour OP4, la quatrième mission annuelle de ravitaillement des îles australes.

 

(© ELISE BOUCLY-TAAF)

(© ELISE BOUCLY-TAAF)

(© ELISE BOUCLY - TAAF)

(© ELISE BOUCLY - TAAF)

 

A Crozet, première étape de la tournée, l'équipe s'est occupée de la gestion des biens archéologiques mobiliers de la base Alfred Faure et de l'expertise d'un site de phoquiers du XIXe siècle en Baie Américaine. Cette mission devant préparer une prochaine opération archéologique permettant entre autre chose, le remontage du fondoir à graisse démonté en 2006.

À Kerguelen, leur travail principal a consisté à relever en topographie et photogrammétrie les « Fillod », premiers bâtiments de la base de Port aux Français et témoignages importants des premières missions scientifiques sur les districts austraux. Pour la plupart abandonnées depuis de nombreuses années, ces structures sont fortement dégradées par le vent et la corrosion, et ne sont plus utilisées pour des raisons de sécurité. La campagne de numérisation 2017 a pour objectif la sauvegarde par l’étude de ces bâtiments patrimoniaux. Une autre mission sur base consistait à expertiser différents bâtiments en vue de la création d’un centre de conservation et d’études du mobilier archéologique.

À Amsterdam enfin, le contrôle des inventaires du mobilier, des artefacts et des archives stockés sur la base Martin de Viviès et la définition des besoins pour une gestion durable de ces biens étaient à conduire.

Pendant la traversée et à chaque escale, des rencontres avec les passagers et les agents de la base ont été organisées dans le but de sensibiliser au patrimoine archéologique des TAAF, récent, fragile et non renouvelable. Ces rencontres ont été l’occasion de diffuser le film de Lauren Ransan sur l’histoire des îles subantarctiques françaises : « Murmures dans les rugissants », réalisé en 2015, à l’occasion des 60 ans des TAAF.

 

TAAF