Marine Marchande
Une navigation dans les glaces arctiques

Reportages

Une navigation dans les glaces arctiques

Marine Marchande

Dans le port de Longyearbyen, capital de l’archipel arctique du Svalbard, il n’y a presque pas de navires. Cet été 2021 reste sous le sceau de la pandémie et aucun paquebot n’est revenu dans les eaux polaires de l’Isfjord depuis des mois. L’activité touristique reprend doucement, avec principalement les touristes venus profiter des expéditions à la journée depuis Longyearbyen ou alors pour des croisières sur des bateaux de petite taille.

Polarfront, de l’armement français Latitude Blanche, a repris ses expéditions au début de l’été avec, en conformité avec les directives sanitaires norvégiennes, une légère baisse de la jauge. Les passagers sont au rendez-vous, double-vaccinés comme imposé obligatoirement par la Norvège. Et visiblement ravis d’être là après des mois de confinement et de restrictions de déplacement. En provenance de France et de Suisse, ils franchissent l’échelle de coupée de Polarfront avec enthousiasme. A bord, l’atmosphère est cosy : l’ancien navire météo norvégien a été taillé pour le froid et cela se sent à tous les ponts. Dans le salon à l’épaisse moquette, les passagers se rejoignent pour faire connaissance avec l’équipage et découvrir le programme des 10 prochains jours. A la barre pour cette expédition, le commandant Sophie Galvagnon, par ailleurs co-fondatrice de l’armement Latitude Blanche.

 

© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

(© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

 

Le sourire de Sophie est gourmand. Elle a regardé les cartes de glace mises à jour quotidiennement par les services météo norvégiens. Nous sommes fin août, au moment où la glace a le plus recul

Arctique et Antarctique | Actualité maritime des zones polaires