Marine Marchande
Une nouvelle attaque pirate au large de la Somalie

Actualité

Une nouvelle attaque pirate au large de la Somalie

Marine Marchande

La menace est toujours bien présente. Après deux et demi sans attaque dans le golfe d'Aden, les pirates somaliens viennent de montrer qu'ils n'avaient pas renoncé à leurs activités. Les autorités de l'EU NAVFOR, l'opération navale européenne anti-piraterie, viennent de confirmer que le chimiquier britannique CPO Korea, appartenant à l'armement allemand Offen Tankers, avait l'objet d'une attaque le 22 octobre à 330 milles à l'est des côtes somalienne. Un groupe de six pirates, embarqués sur un esquif, l'ont poursuivi avant d'ouvrir le feu. Plusieurs tirs ont ainsi été échangés entre les pirates et les gardes armés embarqués sur le navire. L'attaque a finalement échoué grâce à cette auto-défense, accompagnée d'une accélération de la vitesse du navire ainsi que son changement de cap.

L'ensemble des experts civils et militaires sont unanimes: la menace pirate est toujours bien présente à la corne de l'Afrique et pourrait reprendre à la moindre baisse de vigilance. L'opération Atalante, mise en place en 2008, dispose d'un mandat jusqu'à décembre de cette année 2016. Sur place, compte tenu de l'effondrement des attaques, les moyens de l'EU-NAVFOR ont été progressivement réduits. Ils ne sont plus constitués, aujourd'hui, que de la frégate néerlandaise Tromp et du patrouilleur Relampago de la marine espagnole, qui met également à disposition deux avions de patrouille maritime P-3C Orion opérant depuis Djibouti. 

 

Le Tromp (© : 

Le Tromp (© : MARINE NEERLANDAISE)

Le Relampago (© : 

Le Relampago (© : MARINE NEERLANDAISE)

 
 
Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime