Défense
Une nouvelle corvette dans la famille Gowind

Actualité

Une nouvelle corvette dans la famille Gowind

Défense

La famille de corvettes développée par DCNS compte une petite nouvelle, la Gowind 1000. Cette plateforme a été présentée pour la première fois au salon Balt Military Expo, qui s’est déroulé fin juin à Gdansk, en Pologne.

La nouvelle Gowind complète la corvette « lourde » de 2400 tonnes déjà proposée par DCNS et qui sera notamment réalisée à six exemplaires pour la Malaisie.  Cette fois, DCNS propose une évolution du design de son patrouilleur hauturier (OPV) du type L’Adroit. Les deux plateformes ont clairement un air de famille, notamment au niveau de la passerelle, mais elles se révèlent très différentes. Contrairement à L’Adroit, conçu pour l’action de l’Etat en mer (surveillance maritime, police des pêches, lutte contre le narcotrafic, la piraterie ou l’immigration clandestine), la Gowind 1000 est, clairement, un bâtiment de combat. Longue de 80 mètres et présentant un déplacement de 1500 tonnes, la nouvelle corvette est bien plus rapide, puisqu’elle est capable d’atteindre 30 nœuds, contre 21 pour L’Adroit. Armée par un équipage de 44 marins, avec la possibilité d’embarquer 12 personnes supplémentaires (par exemple des forces spéciales), elle est, par ailleurs, fortement armée, avec sur la plage avant deux lanceurs doubles pour missiles antinavire Exocet MM40, ainsi qu’une tourelle de 76mm. Derrière la passerelle, il est possible d’intégrer un système surface-air (probablement VL Mica), avec deux rangées comprenant chacune quatre silos. Déclinée en plusieurs versions, la Gowind 1000 dispose d’une plateforme pour un hélicoptère de 10 tonnes et peut être équipée d’un abri pour une machine de 5 tonnes et/ou des drones.

 

 

Maquette présentée au salon Balt Military Expo (© DEFENSE 24)

Maquette présentée au salon Balt Military Expo (© DEFENSE 24)

 

 

La plage arrière comprend, elle aussi, différentes déclinaisons, par exemple un système de double rampe de mise à l’eau pour embarcations commando analogue à celui de L’Adroit. Dans ce cas, la partie supérieure des rampes est à l’air libre. Dans une autre configuration, la plateforme hélicoptère s’étale jusqu’à la poupe, le pont inférieur abritant un local fermé, avec une rampe et une porte permettant par exemple de déployer un semi-rigide, un drone de surface ou de mouiller des mines, la conception modulaire de cet espace permettant d'opter pour différents aménagements.

 

 

Différentes configuration des locaux arrière (© DCNS)

Différentes configuration des locaux arrière (© DCNS)

 

 

Comme sur L’Adroit, la passerelle, panoramique, offre une vision à 360 degrés et est doublée d’un chemin extérieur pouvant, notamment, accueillir des canons télé-opérés. Enfin, la Gowind 1000 dispose d’un mât unique concentrant l’essentiel des senseurs, dont les radars et systèmes de guerre électronique.

Cette nouvelle corvette légère vient compléter la gamme de DCNS en s’inscrivant entre les OPV du type L’Adroit et la corvette de 2400 tonnes, modèle haut de gamme plus armé et équipé. Le fait d’avoir dévoilé ce modèle à Balt Military Expo ne doit bien évidemment rien au hasard, DCNS espérant que la Gowind 1000 séduira la marine polonaise. 

 

 

Corvette Gowind vendue à la Malaisie (© DCNS)

Corvette Gowind vendue à la Malaisie (© DCNS)

 

L'OPV L'Adroit (© DCNS)

L'OPV L'Adroit (© DCNS)

Naval Group (ex-DCNS) | Actualité industrie navale de défense