Défense
Une nouvelle frégate pour la marine belge

Actualité

Une nouvelle frégate pour la marine belge

Défense

La flotte belge retrouve des couleurs. Après plusieurs années de coupes sombres dans son budget et de nombreux désarmements, une nouvelle unité vient d'entrer en service. La frégate Leopold I est opérationnelle depuis le 29 mars. Basé à Zeebrugge, ce bâtiment n'est autre que l'ex-frégate néerlandaise Karel Doorman, livrée en 1991 par les chantiers De Schelde de Flessingue. En juillet 2005, la Belgique et les Pays-Bas avaient signé un accord portant sur le transfert de deux unités de la classe M. Après le Doorman, ce sera autour du Willem Van Der Zaan d'entrer en service en mars 2008 au sein de la composante navale belge. Il sera alors baptisé Louise Marie. Les deux bâtiments remplacent les deux dernières frégates du type E 71, les Wielingen et Westdiep (Le Westhinder a été ferraillé en 2000 et le Wandelaar vendu à la Bulgarie en 2005). Avec ces nouvelles unités, la Belgique aligne désormais des navires de premier rang, aux capacités nettement supérieures à leurs prédécesseurs. D'une longueur de 122 mètres pour un déplacement de 3300 tonnes en charge, les Leopold I peuvent emporter 8 missiles antinavire Harpoon, un système surface-air Sea Sparrow (16 missiles), un canon de 76 mm. Dotées de tubes lance-torpilles et d'un système d'artillerie multi-tubes Goalkeeper, ces frégates sont également les premiers bâtiments belges à pouvoir embarquer un hélicoptère. Leurs équipements électroniques, nettement plus récents, permettront par ailleurs une meilleure intégration au sein de forces navales internationales.
____________________________________

- Voir la fiche technique des frégates du type Karel Doorman

- Voir la fiche technique des Wielingen


Marine Belge | Toute l'actualité de la Composante marine