Pêche
Une pêche pas si « catastrophique » au port de Lorient
ABONNÉS

Actualité

Une pêche pas si « catastrophique » au port de Lorient

Pêche

Avec la crise sanitaire, le port de pêche de Keroman, à Lorient, a vu son chiffre d’affaires chuter de 11 %. Un bilan qui aurait pu être bien plus catastrophique.

1 « On va perdre de l’argent »

Très fortement touché pendant le confinement, avec une activité réduite de moitié, le port de pêche de Lorient a finalement plutôt bien résisté face à la crise de la Covid-19. Fin août, la première criée française affiche une baisse de 11 % de son chiffre d’affaires par rapport à l’année passé. Un résultat similaire aux autres ports bretons qui s’explique par un début d’année « très bon avant le confinement » et un été « moyen ». « Ce n’est pas catastrophique mais nous sommes sur une mauvaise pente. L’année dernière, nous étions déjà en baisse. Cela va avoir des conséquences financières. On sait que l’on va perdre de l’argent cette année », souligne Jean-Paul Solaro, le président de la Société d’économie mixte (Sem) de Lorient-Keroman, gestionnaire du port.

2 La pêche côtière moins affectée

Avec une perte de 5 % en volume et

Pêche