Offshore
Une plateforme russe fait naufrage au large du Kamtchatka

Actualité

Une plateforme russe fait naufrage au large du Kamtchatka

Offshore

Au moins deux morts et une quarantaine de disparus. C'est le très lourd bilan de la perte de la plateforme Kolskoye, qui a fait naufrage le 18 décembre dans les eaux gelées de la mer d'Okhotsk, au nord-est de la Russie. Dans des conditions météorologiques très dures, la plateforme était en cours de remorquage vers la péninsule du Kamtchatka lorsqu'elle a coulé. « Les hublots étaient abîmés par la glace et les vagues, et l'eau envahissait le bâtiment. Le personnel attendait d'être évacué par hélicoptère mais la plateforme a chaviré puis sombré avant que les sauveteurs puissent accoster », a expliqué un porte-parole locale des autorités russes, qui a précisé que la plateforme avait rencontré des problèmes techniques graves, dont une fuite sur l'un de ses flotteurs.
Au moment du drame, les deux navires accompagnant le Kolskoye, un remorqueur et un brise-glace, ont tenté de porter secours aux 67 membres d'équipage de la plateforme, alors que des hélicoptères sont venus ensuite leur prêter main forte. Ces moyens ont permis de secourir 14 personnes et de récupérer deux corps sans vie. L'eau étant glaciale, certains naufragés sont dans un état grave, ayant passé plusieurs heures dans l'eau (ils portaient des combinaisons étanches, ce qui leur a permis de survivre). Le remorqueur, victime d'une avarie, a été contraint de quitter la zone. Les recherches, qui ont repris le 19 décembre au matin, ont permis de repérer, au large de l'île de Sakhaline, une embarcation avec une quinzaine de naufragés à son bord. Mais on ne sait pas, pour le moment, quel est l'état de santé de ces hommes, qui ont passé une nuit dans des conditions épouvantables.
La plateforme n'étant pas en opération au moment de l'accident, les risques de pollutions sont relativement minces, seul le carburant destiné à produire de l'énergie étant contenu à bord. Le Kolskoye devait mener une campagne de prospection dans l'ouest du Kamtchatka pour le compte de la compagnie Gazflot, une filiale de Gazprom.

Pollution en mer et accidents