Défense
Une troisième FREMM à Toulon dès cet été
ABONNÉS

Actualité

Une troisième FREMM à Toulon dès cet été

Défense

La composante méditerranéenne de la Force d’Action Navale n’aura pas à attendre la succession des Cassard et Jean Bart pour être dotée d’une frégate multi-missions (FREMM) supplémentaire. Après avoir accueilli en 2016 et 2017 deux premiers bâtiments de ce type, le Languedoc et l’Auvergne, Toulon va s’enrichir dès cette année d’une troisième FREMM. Il s’agit de la Provence, basée depuis sa livraison en 2015 à Brest et qui va donc changer d’affectation. Son transfert vers la rade varoise est prévu cet été, ce départ étant compensé sur la façade atlantique par la livraison de la Bretagne, que la Marine nationale réceptionnera à la fin du printemps.

Cinquième FREMM française, la Bretagne rejoindra à Brest l’Aquitaine, tête de série du programme, ainsi que les trois dernières frégates anti-sous-marines du type F70 ASM, les Primauguet, La Motte-Picquet et Latouche-Tréville, qui ne devraient être retirées du service qu’entre 2019 et 2022.

 

Le Jean de Vienne, dernière unité du type F70 ASM de Toulon (© MARINE NATIONALE)

Le Jean de Vienne, dernière unité du type F70 ASM de Toulon (© MARINE NATIONALE)

 

A Toulon, après le désarmement du Montcalm l’an dernier, c’est l’ultime F70 ASM varoise, le Jean de Vienne, qui devrait prendre sa retraite cette année. D’où, en partie, le repositionnement de la Provence, qui verra au passage son nom mieux correspondre à son lieu d’affectation. C’est d’ailleurs initialement ce que la marine avait prévu. Au début du programme,

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française