Marine Marchande
Une turbovoile sur le ferry GNL Viking Grace

Actualité

Une turbovoile sur le ferry GNL Viking Grace

Marine Marchande

Décidément, rien n'arrête les Nordiques dans leur quête d'énergie propre pour la propulsion des navires. La compagnie finlandaise Viking Line vient ainsi d'annoncer la signature d'un accord avec son compatriote Norsepower pour l'installation d'une turbovoile sur son ferry Viking Grace, effectuant des rotations entre Stockholm et Turku. Pour mémoire, le Viking Grace (218 mètres de long, 2800 passagers), sorti en 2012 des chantiers de Turku, a été le tout premier navire de ce type équipé d'une propulsion duale fuel/GNL, fournie par quatre moteurs Wärtsilä 8L50DF.

Le Viking Grace va donc encore améliorer sa performance environnementale avec l'installation d'une turbovoile Norsepower de 24 mètres de haut et 4 mètres de diamètre. Ce système, baptisé rotor sail en anglais, est un dispositif éolien de voile cylindrique épaisse tournante utilisant l'effet Magnus, qui résulte de l'effet de portance autour d'un corps en rotation. Imaginé dès les années 1920 par Anton Flettner, ce concept avait notamment été installé sur l'Alcyone du commandant Cousteau.

Le système de Norsepower fonctionne de manière complètement autonome : il détecte quand le vent est suffisant pour permettre la fourniture d'une quantité pertinente d'énergie d'appoint au navire et met en route la voile automatiquement, sans aucune intervention de l'équipage. Les ingénieurs estiment que ce système va permettre de réduire les émissions de C02 du navire de 900 tonnes par an, ce qui correspond à environ 300 tonnes de GNL. 

Les travaux d'installation de ce nouveau dispositif auront lieu au deuxième trimestre 2018.

 

Propulsion - Motorisation de navires | Actualités du secteur