Défense
Une vie faite de découverte, d'éloignement et de promiscuité

Actualité

Une vie faite de découverte, d'éloignement et de promiscuité

Défense

Assis à la proue du porte-avions, le 3 juin, lors du franchissement du canal de Suez, le maître principal Jean-Pierre Lescouarch ne cachait pas sa satisfaction. « Ca fait du bien, c’est le bon côté du canal. La mission a été relativement longue, avec 45 ou 47 jours sans escale, c'est-à-dire sans pause. C’est difficile », confiait l’officier marinier qui, du haut de sa quarantaine d’années, croisait Port Saïd pour la septième fois. Véritable cité flottante, capable de naviguer en parfaite autonomie pendant plusieurs semaines, le Charles de Gaulle n’a rien à envier à une ville moyenne. Du coiffeur aux restaurants, de la buanderie à la poste en passant par la s

A bord du porte-avions Charles de Gaulle