Défense
US Navy : Le Pentagone va ralentir les livraisons de porte-avions

Actualité

US Navy : Le Pentagone va ralentir les livraisons de porte-avions

Défense

Dans le cadre du nouveau budget alloué à la Défense américaine pour 2010, le Pentagone a annoncé un ralentissement de la cadence de construction des nouveaux porte-avions nucléaires de l'US Navy. L'objectif est, désormais, de mettre un bâtiment en service tous les cinq ans. Si, entre 1989 et 2003, cinq porte-avions américains avaient été livrés par Northrop Grumman, la Navy a attendu cette année pour voir achevé le George H. W. Bush, 10ème et dernière unité de la classe Nimitz.
Prochain bâtiment à être prévu, le Gerald R. Ford, en cours de construction, ne sera pas opérationnel avant 2015. Premier d'une nouvelle série (type CVN 21), ce porte-avions de 332.8 mètres pour 100.000 tonnes de déplacement sera, en revanche, bien doté de catapultes électromagnétiques, comme l'ont récemment confirmé les autorités américaines. Le Gerald R. Ford remplacera l'Enterprise et son sistership doit être mis en service en 2019/2020.
Après le désarmement du John F. Kennedy (2007) et du Kitty Hawk (2008), retrait seulement compensés par l'arrivé du George H. W. Bush, le nombre de porte-avions américains est retombé à 11. Ce chiffre devrait de nouveau baisser puisque l'objectif de l'administration US est de disposer d'une flotte de 10 navires à l'horizon 2040.

US Navy / USCG