Défense
US Navy : Nouveau test de récupération de la capsule spatiale Orion

Actualité

US Navy : Nouveau test de récupération de la capsule spatiale Orion

Défense
Science et Environnement

Dans le cadre des préparatifs liés au premier amerrissage prévu en décembre 2019 de la capsule d’Orion, le nouveau véhicule spatial américain, l’US Navy a procédé le 21 janvier à un nouvel entrainement grandeur nature. Travaillant historiquement  avec la NASA sur la récupération des engins habités à l’issue de leurs vols dans l’espace, la marine américaine a déployé dans l’océan Pacifique le transport de chalands de débarquement USS Anchorage. Ce bâtiment du type San Antonio a servi le 21 janvier de support aux équipes chargées du sixième test de récupération de la capsule d’Orion. Une maquette de celle-ci, représentative de sa taille, sa masse, sa forme et son centre de gravité, a été mise à l’eau et récupérée par les équipes en charge de cette mission.

 

La maquette mise à l'eau le 21 novembre (© : US NAVY)

La maquette mise à l'eau le 21 novembre (© : US NAVY)

 

Des tests de ce type avaient déjà été réalisés en 2014 et 2016, l’objectif étant d'amener le module dans le radier d’un TCD américain afin de le convoyer vers la terre.

 

Entrée de la capsule test dans le radier de l'USS San Diego en novembre 2016 (© : US NAVY)

Entrée de la capsule test dans le radier de l'USS San Diego en novembre 2016 (© : US NAVY)

 

Le nouveau véhicule spatial américain, dont le développement est conduit par la NASA et Lockheed Martin, doit réaliser selon le dernier calendrier fixé son premier vol, inhabité, en décembre 2019. La première mission avec équipage est quant à elle espérée en 2023.

L’ensemble du vaisseau mesure 7 mètres de long pour un diamètre de 5 mètres et une masse de 21 tonnes. La capsule pourra accueillir quatre spationautes pour des missions allant jusqu’à trois semaines.

 

(© : NASA)

(© : NASA)

 

 

US Navy / USCG