Défense
US NAVY : Un LCAC atteint 50 noeuds avec du biocarburant

Actualité

US NAVY : Un LCAC atteint 50 noeuds avec du biocarburant

Défense

La marine américaine poursuit ses tests en vue de développer l'utilisation de carburants alternatifs au sein de la flotte et de l'aéronavale. Ainsi, le 7 décembre, au large de Panama City (Floride), l'engin de débarquement LCAC 91 a atteint la vitesse de 50 noeuds avec, dans ses soutes à combustible, un mélange constitué pour moitié de biocarburant à base d'algues, et à 50% de diesel F-76. Il s'agit de la plus forte vitesse atteinte par un bâtiment de l'US Navy utilisant un biocarburant, le précédent record ayant été enregistré en octobre 2010 par le Riverine Command Boat (RCB-X), une unité expérimentale ayant atteint 44.5 noeuds.

Le LCAC 91 lors de ses essais (© : US NAVY)
Le LCAC 91 lors de ses essais (© : US NAVY)

Pour mémoire, la marine américaine s'est engagée dans un vaste programme de développement des énergies alternative, dans le but notamment de réduire sa dépendance aux carburants fossiles. Pour l'heure, les essais concernent les bâtiments de surface, mais aussi les aéronefs, des campagnes ayant notamment été menée avec succès avec des avions F/A-18 Super Hornet et EA-6B Prowler, ainsi qu'un drone aérien MQ-8B Fire Scout, tous fonctionnant avec un mélange de carburant aviation JP-5 et d'huile de cameline.

F/A-18 Super Hornet  (© : US NAVY)
F/A-18 Super Hornet (© : US NAVY)

 EA-6B Prowler (© : US NAVY)
EA-6B Prowler (© : US NAVY)

 MQ-8B Fire Scout (© : US NAVY)
MQ-8B Fire Scout (© : US NAVY)

US Navy / USCG