Défense
US Navy : Une nouvelle classe de navires de support expéditionnaire

Actualité

US Navy : Une nouvelle classe de navires de support expéditionnaire

Défense

Le secrétaire américain à la marine a récemment annoncé la création de l’Expeditionary Support Class, regroupant trois types de bâtiments destinés à soutenir les opérations de projection de forces.

Dans cette perspective, les Joint High Speed Vessels (JHSV) deviennent des Expeditionary Fast Transports (T-EPF), les Afloat Forward Staging Bases (AFSB) son renommées T-ESB (Expeditionary Base Mobile) et les Mobile Landing Platforms (MLP) s’appellent désormais des Expeditionary Transfer Docks (T-ESD). Tous sont armés par le Military Sealift Command (MSC).

Ces nouvelles appellations visent à rendre plus lisible la nomenclature de la flotte, la démultiplication des noms de concepts finissant par devenir incompréhensible, notamment au sein du grand public. C’est dans le même esprit que les Littoral Combat Ships (LCS) de l'US Navy ont été reclassés frégates.

 

T-EPF, ex-JHSV (© 

T-EPF, ex-JHSV (© US NAVY)

 

Pour mémoire, les T-EPF (ex-JHSV) ont été commandés à 10 exemplaires, dont cinq ont déjà été livrés par le chantier Austal de Mobile (USNS Spearhead, USNS Choctaw County, USNS Millinocket et USNS USNS Trenton). Longs de 103 mètres, ces bâtiments sont des catamarans en aluminium conçus pour le transport rapide de troupes, de véhicules et de matériel. Pouvant atteindre 45 nœuds à vide et 35 nœuds à pleine charge, ils peuvent transporter 600 tonnes de fret à une distance de 1200 milles. Dotés d'une plateforme pour un hélicoptère lourd, ils comptent aussi, sur l'arrière, une rampe permettant de débarquer le matériel transporté. Les T-EPF disposent également de couchages pour 104 passagers et des sièges pour 312 autres. Ils sont mis en œuvre par 21 marins civils.

 

T-ESD, ex-MLP (© 

T-ESD, ex-MLP (© US NAVY)

 

Concernant les anciennes MLP, deux exemplaires de ce type ont été réalisés par le chantier NASSCO de San Diego. Livrés en 2013 et 2014, les USNS Montford Point et USNS John Glenn sont dédiés au support d’opérations de débarquement et au soutien des unités à terre. Conçus sur la base d’une coque de pétrolier, les T-ESD mesurent 239 mètres de long pour 50 mètres de large. Ils disposent d’un vaste pont de plus de 2300 m² pour le stockage de véhicules et de matériel, ainsi qu’une rampe permettant leur transfert. Grâce à leur partie centrale proche de la ligne de flottaison, ces navires peuvent assurer des transbordements vers d’autres bateaux. Mais ils sont également semi-submersibles et sont capables de s’enfoncer afin de mettre à l’eau des engins de débarquement sur coussin d’air du type LCAC ou des engins amphibies.  

 

T-ESD (© 

T-ESD (© US NAVY)

T-ESD (© 

T-ESD (© US NAVY)

 

Enfin, NASSCO a également achevé cette année le premier T-ESB, qui reprend le concept de base mobile avancée (AFSB) inauguré dans le Golfe avec l’ancien transport de chalands de débarquement USS Ponce. L’USNS Lewis B. Puller sera suivi par un second T-ESB, commandé fin 2014 en vue d’une livraison début 2018. 

Dérivées des ex-MLP, ces nouvelles unités serviront de base de commandement, de plateforme de renseignement et d’action. Elles peuvent à cet effet accueillir un état-major et disposent d’importantes capacités aéronautiques et d’emport de matériel. Les T-ESB sont également conçus pour le soutien à des unités de combat, par exemple une force de guerre des mines. Ils peuvent assurer des ravitaillements et disposent d’ateliers de maintenance et de réparation.

 

T-ESB (© 

T-ESB (© US NAVY)

 

 

 

 

 

US Navy / USCG