Disp POPIN non abonne!
Croisières et Voyages

Actualité

Vard : Deux navires d'expédition pour Hapag-Lloyd Cruises

Croisières et Voyages
Construction Navale

Après les quatre nouvelles unités de Ponant, Vard, filiale du groupe italien Fincantieri, a décroché un second contrat sur le segment des croisières d’expédition de luxe. Cette fois, c’est la compagnie de luxe allemande Hapag-Lloyd Cruises qui a choisi de faire construire en Europe du nord ses deux prochains navires d’expédition.

Après la signature d’une lettre d’intention en mai dernier, le contrat a été finalisé, ont annoncé l’armateur et Vard le 26 août. Il porte sur deux unités de 138 mètres de long, 22 mètres de large, 5.4 mètres de tirant d'eau et environ 16.100 GT de jauge. Dotés de 7 ponts passagers, ces navires, conçus pour évoluer dans les eaux polaires de l’Arctique et de l’Antarctique (standard Polar Class 6), mais aussi les eaux chaudes, par exemple pour des croisières vers l'Amazone, comprendront 120 cabines et suites (la plupart avec balcon), soit une capacité de 240 passagers en base double, servis par 170 membres d'équipage. Offrant un intérieur luxueux, avec un design confié au cabinet d'architecture Oceanarchitects, ils seront dotés de nombreux équipements, dont une marina à l’arrière, permettant de déployer des Zodiac et proposer des activités nautiques, un centre de bien-être ou encore trois restaurants et différents salons.

Livrables en avril et octobre 2019, les deux nouveaux navires d’Hapag-Lloyd Cruises verront leur coque réalisée par le chantier Vard de Tulcea, en Roumanie. Elles seront ensuite remorquées vers la Norvège, où le site Vard de Langsten assurera leur achèvement.

 

Vue des futurs navires (© : HAPAG-LLOYD CRUISES)

Vue des futurs navires (© : HAPAG-LLOYD CRUISES)

 

Ces nouvelles unités vont permettre à la compagnie allemande de renouveler ses unités d’expédition, composées pour l’heure du Bremen (6752 GT, 164 passagers, 100 membres d’équipage) et de l’Hanseatic (8378 GT, 184 passagers, 125 membres d’équipage). Ces navires, mis respectivement en service en 1990 et 1993, ont été récemment modernisés et malgré leur âge offrent toujours un produit considéré comme l’un des meilleurs au monde. Toutefois, les standards évoluent et la concurrence est de plus en plus forte sur le segment des voyages d’exploration.

 

Le Bremen (© : HAPAG-LLOYD CRUISES)

Le Bremen (© : HAPAG-LLOYD CRUISES)

L'Hanseatic (© : HAPAG-LLOYD CRUISES)

L'Hanseatic (© : HAPAG-LLOYD CRUISES)

 

D’où la nécessité, pour Hapag-Lloyd, de renouveler sa flotte avec des bateaux neufs, optimisés, à la pointe de la technologie et offrant des niveaux de confort encore plus élevés. Cela, en conservant l’esprit traditionnel qui a fait le succès de l’armateur et que l’on retrouve d’ailleurs dans le design des nouveaux navires, qui n’est pas sans rappeler, en plus moderne bien sûr, l’allure des bateaux actuels.

Dans le cadre de son développement sur le marché international, la compagnie prévoit de dédier l'un de ses deux nouveaux navires d'expédition aux passagers germanophones (Allemands, Autrichiens, Suisses), alors que le second sera proposé, en plus, sur d'autres marchés clés pour Hapag-Lloyd Cruises, comme lma Belgique, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. On parlera donc aussi bien allemand qu'anglais à bord. 

 

L'Europa 2 (© : FABIEN MONTREUIL)

L'Europa 2 (© : FABIEN MONTREUIL)

 

Pour mémoire, le dernier navire à avoir intégré la flotte d’Hapag-Lloyd Cruises est l’Europa 2  (42.830 GT, 516 passagers, 370 membres d’équipage). Livré en 2013 par le chantier STX France de Saint-Nazaire, il est considéré comme le meilleur navire de croisière du monde par le Berlitz, avec un classement « 5 étoiles + ». Il s’agit d’une version agrandie et améliorée de l’Europa (28.890 GT, 408 passagers, 285 membres d’équipage), construit à Helsinki, en Finlande, et exploité depuis 1999 par Hapag-Lloyd Cruises.  

 

L'Europa (© : MICHEL FLOCH)

L'Europa (© : MICHEL FLOCH)

 

Vard Hapag-Lloyd Croisières